Les Trois Augustes (San Huang) – Fu Xi, Nu Wa et Shennong – sont les dieux créateurs de la civilisation chinoise. D’aprés la mythologie, le monde chinois serait né suite à la mort du géant, Pangu, qui sortit d’un œuf représentant le monde. Ses parasites ont donné naissance aux Trois Augustes.

D’après la mythologie chinoise, Pangu est le premier être sorti du chaos originel, représenté par un oeuf. A sa mort, le panda aurait créé le monde, dans lequel vivent les hommes.

Lors de son éclosion, l’œuf aurait fait naître le ciel rond, la terre carrée et Pangu, accompagné d’un dragon, d’un phénix, d’une licorne et d’une tortue.

Le souffle du panda devint le vent et les nuages, son œil gauche le soleil, son œil droit la lune, ses membres représentent les 4 points cardinaux, tandis que son sang et ses humeurs sont le fleuve Jaune et le Yangzi Jiang, et sa voix le tonnerre.

Fúxī possédait une tête humaine, un corps d'animal et une queue de serpent ; il était censé avoir inventé les fondements de l'écriture chinoise, le calendrier, l'utilisation des métaux et aurait organisé l'élevage, la pêche et la construction des maisons (-2852/-2820). Il peut prendre l'apparence d'un homme, d'un serpent, d'une tortue ou d'un dragon. Nǚwā (女媧/女娲), sa sœur, qui aurait réparé le ciel à la suite de la guerre entre Gònggōng (共工) dieu des eaux et Zhùróng (祝融) dieu du feu. Elle aurait aussi créé l'humanité en modelant des statuettes d'argile. Elle peut prendre toutes les apparences possibles

Fúxī et Nǚwā

Ses puces et tiques ont fait naître les ancêtres des êtres humains, les 3 ancêtres aux pouvoirs surnaturels appelés les Trois Augustes (San Huang).

Premier Auguste, Fúxī. Selon la tradition, il aurait inventé les fondements de l’écriture chinoise, le calendrier, l’utilisation des métaux tout en organisant l’élevage, la pêche et la construction des maisons.

Avec une tête humaine, un corps d’animal et une queue de serpent, Fu Xi possède plusieurs noms, comme Paoxi, Mixi et Taihao, signifiant suprême éclat.

Pouvant prendre l’apparence d’un homme, d’un serpent, d’une tortue ou d’un dragon, il est considéré comme l’une des figures principales du début de la civilisation chinoise, avec la création semble-t-il des huit trigrammes du « Yì Jīng », à l’origine de la calligraphie.

Fu Xi apparaît souvent avec Nuwa. Leurs queues de serpent s’enroulent l’une à l’autre formant la partie inférieure d’un seul corps. Soit ils sont face l’un à l’autre, soit ils se tournent le dos.

Mais chacun possède un objet en main, l’équerre pour Fuxi et le compas pour Nuwa, Ces deux objets peuvent symboliser la terre et le ciel. Les instruments peuvent être remplacés par la lune et le soleil, symboles du Yin et du Yang.

Second Auguste, Nǚwā, sœur de Fuxi, elle aurait réparé le ciel après la guerre entre Gònggōng, dieu des eaux, et Zhùróng, dieu du feu. Créatrice de l’humanité, elle l’aurait modelé à partir de statuettes d’argile. Déesse créatrice, elle a façonné les premiers hommes avec de la glaise, leur donnant le pouvoir de procréer.

ShennongSouvent représenté avec un corps de serpent, elle forme un couple avec son frère Fuxi. À partir des Tang, tous deux sont considérés comme les inventeurs des rites nuptiaux, dont elle est la patronne.

Troisième Auguste, Shénnóng, il est considéré comme le Divin Laboureur. Il aurait inventé l’agriculture, la charrue et découvert les plantes médicinales et le thé.

Inventeur de la houe, de l’araire et du champ,  il serait à l’origine de la culture des 5 aliments de base, également attribuée à Qin Huangdi (Premier empereur de Chine). Parfois confondu avec Yandi, et présenté comme le frère de Huangdi.

Né avec des cornes sur la tête, il aurait un tronc partiellement transparent lui permettant d’observer les plants et de les goûter. Il aurait identifié les 360 espèces du traité de phytothérapie Shennong bencaojing et remarqué les vertus médicinales du thé.