Taïwan va lever les restrictions aux importations de produits bovins et porcins en provenance des Etats-Unis, a annoncé le 28 août la dirigeante Tsai Ing-wen.

La dirigeante de Taïwan, Tsai Ing-wen, a indiqué le 28 août que Taïwan était disposé à lever les restrictions aux importations de produits bovins et porcins en provenance des Etats-Unis d’Amérique. Cette décision prépare le terrain à l’ouverture de négociations avec Washington en vue d’un accord commercial bilatéral.

Lire aussiLa Chine dénonce les importations de produits agricoles américains à Taïwan

D’après le site du gouvernement taïwanais, les ministères compétents doivent établir des normes pour la viande de porc importée concernant les résidus de la ractopamine. Il s’agit d’un additif souvent donné, aux Etats-Unis, notamment aux porcs et autres animaux élevés pour leur viande, afin d’obtenir de la viande plus maigre et plus protéinée.

Autorisées depuis 2012 à certaines conditions, les importations de viande de bœuf américaine bénéficieront de la levée de certaines restrictions pesant actuellement sur la viande issue de bovins âgés de 30 mois ou plus.

« La santé des consommateurs taïwanais est de la première importance et les changements apportés le seront sur une base scientifique et dans le respect des normes internationales », a assuré Tsai Ing-wen lors d’une conférence de presse depuis le Palais présidentiel.

Cette dernière a indiqué que « la décision d’autoriser l’importation de viande de porc américaine servira les intérêts économiques et les objectifs stratégiques de Taïwan ».

D’après Tsai Ing-wen, « Taïwan doit prendre appui sur la robustesse de son économie pour assurer sa position dans les chaînes d’approvisionnement globales dans le contexte de la pandémie de Covid-19 et du conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine ».

« Cela suppose pour Taïwan d’approfondir sa relation avec les Etats-Unis, son principal partenaire stratégique et la première économie mondiale », a ajouté Tsai Ing-wen.

Lire aussi : Washington renforce son soutien à Taïwan

L’annonce de Tsai Ing-xen a été saluée aux Etats-Unis. Le vice-président Mike Pence, le secrétaire d’Etat Mike Pompeo, le secrétaire au Commerce Wilbur Ross et le secrétaire à l’Agriculture Sonny Perdue se sont félicités de cette décision, tout comme Antony Blinken, conseiller pour la politique étrangère du candidat démocrate à la présidence Joe Biden.