Communiqué TaïwanInfo– Trois mois exactement après sa prise de fonctions, et quelques jours avant la Journée des journalistes, célébrée le 1er septembre à Taïwan, la présidente de la République, Tsai Ing-wen, a répondu le 20 août aux questions des médias taïwanais et étrangers, à l’occasion d’une conférence de presse organisée à la Résidence des hôtes étrangers de Taipei, à deux pas du Palais présidentiel.

Elle a souligné les réalisations accomplies depuis le 20 mai dans des domaines aussi variés que la justice transitionnelle, la réforme des systèmes de retraite ou le développement économique, et tracé des perspectives pour l’action future du gouvernement.

Depuis son investiture, a déclaré la chef de l’Etat, le gouvernement s’est attaqué à des dossiers laissés en souffrance depuis des années, comme la question de la justice transitionnelle et de la reconnaissance historique des peuples autochtones de Taiwan.

Elle a rappelé avoir, le 1er août, présenté au nom de l’Etat des excuses aux peuples autochtones de Taïwan pour les souffrances et mauvais traitements des quatre derniers siècles. Elle s’est engagée à promouvoir la réconciliation, à mettre en œuvre la Loi fondamentale des peuples autochtones et à avancer progressivement vers l’autonomie des communautés aborigènes sur leurs terres ancestrales.

Présidente de la République de Chine, Taïwan, Tsai Ing-wen

Présidente de la République de Chine, Taïwan, Tsai Ing-wen

La chef de l’Etat a par ailleurs souligné l’adoption par le Parlement de la Loi sur le traitement des biens mal acquis par les partis politiques et par les organisations qui leur sont liées. Ce texte qui concerne les biens obtenus pendant la période autoritaire aura, a-t-elle dit, une influence positive sur le développement démocratique de Taiwan.

En matière de réformes judiciaires, Tsai Ing-wen a rappelé qu’elle dirigera personnellement les travaux du comité chargé, au sein de la Présidence de la République, de préparer la conférence nationale qui devrait être organisée sur ces questions d’ici la fin de l’année.

Dans le domaine économique et social, la présidente a souligné les efforts du gouvernement pour rechercher un consensus entre le patronat et les syndicats de travailleurs à propos des modifications des lois du travail.

Elle a également pointé le bon état de préparation de la réforme des systèmes de retraite, le comité national créé à cet effet au sein de la Présidence de la République et dirigé par le vice-président Chen Chien-jen s’étant déjà réuni à neuf reprises. « A ce stade, faire converger autant de points de vue différents est un défi, mais nous ne laisserons pas de telles difficultés saper notre détermination », a-t-elle déclaré.

Le gouvernement, a assuré la chef de l’Etat, promeut le « nouveau modèle de développement économique » évoqué pendant la campagne électorale et dont le but est de soutenir la croissance de cinq secteurs innovants allant des énergies vertes à la défense nationale, en passant par les objets connectés.

Les budgets consacrés à ces sujets augmenteront considérablement l’an prochain, a-t-elle promis. Le projet de loi de finances pour 2017, a-t-elle ajouté, prévoit en outre davantage de moyens pour le logement social, la prise en charge de la dépendance et la prévention des maladies.

Sur le plan international et des relations entre les deux rives du détroit de Taïwan, Tsai Ing-wen a affirmé que le gouvernement avait communiqué avec l’ensemble des parties concernées par les conflits de souveraineté en mer de Chine méridionale de manière à maintenir la paix et la stabilité après la décision rendue, le 12 juillet dernier, par la Cour permanente d’arbitrage de La Haye, aux Pays-Bas.

Concernant les liens entre Taïwan et la Chine continentale, la présidente a réaffirmé que le but du gouvernement « est d’établir des relations constantes, prévisibles et durables entre les deux rives, dans le cadre de la Constitution de la République de Chine ».