Le Premier ministre Li Keqiang a appelé les pays asiatiques et européens à continuer de jouer un rôle majeur dans la défense du multilatéralisme.

Lors du 12ème sommet du Dialogue Asie-Europe (ASEM) à Bruxelles, le Premier ministre chinois a indiqué que tous les pays devaient faire face aux défis globaux en promouvant la coopération et en pratiquant le multilatéralisme. Li Keqiang souhaite que les pays asiatiques et européens renforcent leurs consultations et leur coopération, face au protectionnisme américain et aux tensions suscitées par les nouvelles mesures du président Donald Trump.

Il a également appelé à défendre un ordre international basé sur des règles, ainsi que les objectifs et les principes des Nations Unies. Lors de ce 12ème sommet du Dialogue Asie-Europe, il a réaffirmé sa détermination à maintenir la paix, la stabilité, la sécurité et la sûreté de la navigation, la liberté de la navigation et du survol dans l’esprit du plein respect du droit international.

D’ailleurs, «face à un risque de résurgence des tendances d’anti-mondialisation et de protectionnismes, notre monde est plongé dans un profond sentiment d’instabilité et d’incertitude. Il est plus important que jamais pour les membres de l’ASEM de faire preuve d’unité, de réfléchir à long terme, et d’agir de manière coordonnée pour résister à l’unilatéralisme et préserver le multilatéralisme», a expliqué Zhang Ming, ambassadeur de Chine auprès de l’Union européenne (UE).

Il a déclaré que la Chine était prête à travailler de concert avec les autres membres de l’ASEM pour relever les défis mondiaux et pour contribuer à une coopération Asie-Europe plus substantielle.