Les Etats-Unis jugent « inacceptable » l’arrestation considérée « illégale » de deux Canadiens en Chine.

La Chine avait menacé de représailles le Canada après l’arrestation le 1er décembre à Vancouver de la directrice financière du géant chinois des télécoms Huawei, à la demande des Etats-Unis.

Meng Wanzhou a été remise en liberté sous caution le 11 décembre, dans l’attente de la procédure d’extradition vers les Etats-Unis qui la soupçonnent de complicité de fraude en vue de contourner les sanctions américaines contre l’Iran.

Les autorités canadiennes ont précisé le 12 décembre que Beijing avait été informé de cette arrestation le jour même, alors que les autorités chinoises ont reproché au gouvernement canadien d’avoir tardé à les prévenir.