La police a arrêté 13 personnes dans le village de Wukan, dans le Guangdong pour troubles à l’ordre public et incitation à des rassemblements illégaux, ont annoncé mardi les autorités locales de la province du Guangdong.

Parmi ces personnes, la police a évoqué la présence de Cai Jialin, Zhang Xiangkeng et Yang Jinzhen, qui auraient illégalement provoqué des rassemblements illicites de villageois de Wukan afin de perturber l’ordre public et le trafic routier, a précisé le bureau de la sécurité publique de la ville de Lufeng dans un communiqué.

La mobilisation a débuté le 19 juin, selon la police, au lendemain de l’arrestation du chef du village, Lin Zulian. Le communiqué de la sécurité publique précise que « ces rassemblements ont perturbé l’ordre dans des écoles locales, empêché des pêcheurs de pêcher et suspendu les affaires de commerces locaux ».

« Leurs actes ont gravement affecté la vie et la production locales et exercé une influence néfaste. La police a donc arrêté ces 13 personnes en vertu de la loi, dans le but de protéger les intérêts de la population et de restaurer l’ordre« , conclu le communiqué.

D’après le South China Morning Post, la police est entrée dans le village vers 03h00 du matin, avant d’interpeller les suspects à leur domicile. Ces arrestations ont entraîné des affrontements entre des habitants et les policiers. Les premiers ont jeté des pierre sur la police qui a répondu par des tirs de balles en caoutchouc et des grenades lacrymogènes, selon le journal.

Ces arrestations arrivent alors que l’agence de presse, Xinhua, a annoncé la condamnation à 3 ans de prison du 1er maire élu de Wukan, Lin Zulian. Il est accusé d’avoir accepté pour 590’000 yuans (78’000 euros) de pots-de-vin.