samedi, mai 18

Étiquette : élection

Donald Trump assure que la Chine veut qu’il perde l’élection
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Donald Trump assure que la Chine veut qu’il perde l’élection

Le président Donald Trump a déclaré le 29 avril qu'il pensait que la gestion du coronavirus par la Chine était la preuve que Beijing "fera tout ce qu'il peut" pour lui faire perdre sa candidature à la réélection en novembre. Dans une interview accordée à l'agence de presse britannique, Reuters, au bureau ovale à la Maison blanche, Donald Trump a parlé durement avec la Chine et a déclaré qu'il envisageait différentes options en termes de conséquences pour la Chine concernant le coronavirus. «Je peux faire beaucoup», a-t-il déclaré. Le président républicain, souvent accusé de ne pas avoir agi suffisamment tôt pour préparer les États-Unis à la propagation du virus, a déclaré qu'il pensait que la Chine aurait dû être plus active pour faire connaître le coronavirus au monde beaucoup plus ...
Jason Ng, « Hong Kong à elle seule n’a pas de pouvoir pour lutter contre Goliath »
Hong Kong, Interviews

Jason Ng, « Hong Kong à elle seule n’a pas de pouvoir pour lutter contre Goliath »

Après sept mois de heurts avec la police, "une escalade de la violence n'est pas la meilleure façon d'obtenir un changement", a souligné l'avocat Jason Ng, célèbre militant pour la démocratie à Hong Kong. Dans un entretien accordé à l'Agence France Presse à Barcelone, Jason Ng a fait part de l'avenir du mouvement de protestation à Hong Kong, qui fait face depuis juin 2019 à sa pire crise politique depuis sa rétrocession à la Chine en 1997. L'ancienne colonie britannique a été ces derniers mois le théâtre de heurts très violents avec la police. "Je comprends pourquoi une partie de cette violence se produit, c’est la nature humaine", a indiqué le juriste, écrivain et chroniqueur hongkongais. "Quand la police te frappe si souvent et si agressivement, elle te pousse à répliquer", a ex...
Tsai Ing-wen réélue :  Xi Jinping « ne sera pas content » pour les observateurs
TAIWAN

Tsai Ing-wen réélue : Xi Jinping « ne sera pas content » pour les observateurs

Interrogé par l'Agence France Presse, Joshua Eisenman, analyste politique à l'Université Notre-Dame aux Etats-Unis, a assuré que le président Xi Jinping "ne sera pas content" du pronostique. "Va-t-il continuer sa fermeté envers Tsai Ing-wen ou opter pour une approche plus souple (...) c'est la grande question", s'est posé la question l'analyste. Jusqu'à présent, les pressions de la Chine continentale sur l'administration de Tsai Ing-wen ont été "relativement faibles", a estimé Jonathan Sullivan, spécialiste de la Chine à l'Université de Nottingham au Royaume-Uni. Mais la victoire de la candidate du Parti Démocrate Progressiste devrait changer la situation, car Beijing va "rapidement vouloir mettre la pression sur son deuxième mandat", prévient-il. Cyberattaques, investissements...
Tsai Ing-wen réélue : il n’y a qu’une seule Chine pour Beijing
TAIWAN

Tsai Ing-wen réélue : il n’y a qu’une seule Chine pour Beijing

Le ministère chinois des Affaires étrangères (image de une) a appelé ce 12 janvier la communauté internationale à continuer de respecter le principe d'une seule Chine après les élections à Taïwan. "Nous espérons et pensons que la communauté internationale continuera à adhérer au principe d'une seule Chine, à comprendre et soutenir la juste cause du peuple chinois de s'opposer aux activités sécessionnistes de l'indépendance de Taïwan et de réaliser la réunification nationale", a déclaré Geng Shuang, porte-parole du ministère, en réponse à des questions sur l'avenir de la situation diplomatique à Taïwan. Geng Shuang a rappelé que "la question de Taïwan relève des affaires intérieures de la Chine. Peu importe ce qui se passe à Taïwan, le fait qu'il n'y a qu'une seule Chine dans le monde...
Tsai Ing-wen réélue dirigeante de Taïwan
TAIWAN

Tsai Ing-wen réélue dirigeante de Taïwan

La dirigeante sortante de Taïwan, Tsai Ing-wen a été réélue le 11 janvier pour un nouveau mandat après une campagne faite contre l'autoritarisme de Beijing. "Taïwan a montré au monde à quel point nous aimons notre mode de vie libre et démocratique ainsi que notre nation", a lancé Tsai Ing-wen, devant la presse en annonçant sa victoire. "La paix, c'est que la Chine abandonne ses menaces contre Taïwan", a assuré la dirigeante de 63 ans. "J'espère que les autorités à Pékin comprendront que Taïwan, pays démocratique, et que notre gouvernement démocratiquement élu, ne cèderont pas aux menaces et à l'intimidation", a ajouté cette dernière. La Chine considère Taïwan comme une de ses provinces et veut y instaurer le principe d'Un pays, deux systèmes comme à Hong Kong. Séparée politiqu...
La victoire des pro-démocrates ne signifie pas la fin des protestations
Hong Kong, Tribunes - Analyses

La victoire des pro-démocrates ne signifie pas la fin des protestations

Par Yuen Chan, maître de conférence à City University of London - Les élections locales à Hongkong ont été un référendum de facto sur la manière dont le gouvernement a géré le projet de loi sur l'extradition retiré tardivement et sur les protestations qui sont nées de l'opposition à ce projet de loi. Le fait que 71 % de l'électorat - un nombre sans précédent – a participé aux élections montre à quel point la population est sensible à ce sujet. Le mouvement pro-démocratique a remporté une victoire écrasante, en gagnant près de 400 des 450 sièges et le contrôle de 17 des 18 conseils, ce qui montre clairement que de nombreux Hongkongais soutiennent largement les revendications des manifestants. Les sondages d'opinion ont toujours montré qu'une commission d'enquête indépendante sur le...
Carrie Lam admet ses torts mais ne change pas de positionnement
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Carrie Lam admet ses torts mais ne change pas de positionnement

La cheffe de l'exécutif, Carrie Lam, a fait son mea culpa mais ne cédera aucune concession, en dépit de la défaite des candidats pro-Beijing lors des élections du 24 novembre à Hong Kong. Les résultats montrent une forte contestation contre le gouvernement local actuel, a reconnu Carrie Lam. Cependant, elle n'a cependant fait aucune concession pour tenter d'enrayer la crise politique que traverse l'île depuis sa rétrocession à la Chine en 1997. En effet, la mobilisation a débuté en juin contre un projet de loi autorisant l'extradition vers la Chine continentale des ressortissants hongkongais. Le texte a été abandonné en septembre, mais trop tard pour certains, car les revendications se sont élargies et les affrontements entre police et manifestants sont devenus de plus en plus viol...
Pas de «Taïwan» aux JO
TAIWAN

Pas de «Taïwan» aux JO

Parmi les référendums controversés, l'un d'entre eux concerne la participation de la République de Chine aux prochains Jeux olympiques sous la bannière «Taïwan», et non «Taïwan chinois». Les taïwanais ont décidé de conserver leur «Taïwan chinois».  Les autorités chinoises ont une attention particulière aux questions de nom, d’emblèmes et de drapeaux lors d’événements internationaux. D'autant que Beijing considère Taïwan comme partie intégrante de son territoire. A l'annonce de ce référendum, Beijing et son Bureau des affaires taïwanaises a prévenu que Taïpei «devra avaler ses propres fruits amers» et sacrifier les chances de ses athlètes de concourir dans des arènes internationales. En effet, le Comité international olympique (CIO) a prévenu les autorités taïwanaises que ces athlè...
Beijing conforté dans sa stratégie à Taïwan
TAIWAN

Beijing conforté dans sa stratégie à Taïwan

La défaite aux élections intermédiaires du Parti progressiste démocratique de la dirigeante Tsai Ing-wen, a conformé la stratégie des autorités continentales. D'ailleurs, Tsai Ing-wen a annoncé sa démission du poste de présidente du Parti démocrate progressiste (PDP), assumant la responsabilité des résultats de son parti lors des élections locales à Taiwan. Le Kuomintang, parti d’opposition a remporté ce scrutin avec 15 sièges sur les 22 des grandes agglomérations de l'île, contre 6 sièges pour le Parti progressiste démocratique, et 1 pour un candidat indépendant. Véritable vote sanction contre la dirigeante Tsai Ing-wen, qui s’est montrée très intransigeante vis-à-vis de Beijing. Même si la position de cette dernière est bien perçue dans l’opinion publique taïwanaise qui refuse tout...
Réaction de Beijing suite aux élections à Taïwan
TAIWAN

Réaction de Beijing suite aux élections à Taïwan

Ma Xiaoguang a déclaré le 25 novembre, à la publication des résultats aux élections que Beijing allait renforcer "la solidarité avec ses compatriotes de Taïwan" et va suivre "la voie d'un développement pacifique des relations entre les deux rives du détroit". Le parti Kuomintang a remporté 15 sièges sur 22 au total. "Nous avons constaté les résultats des élections", a déclaré le porte-parole du bureau des affaires taïwanaises du Conseil des Affaires d'Etat. Ce dernier a ajouté que "ces résultats témoignaient de la ferme volonté du public taïwanais de partager les bénéfices du développement pacifique dans le détroit de Taïwan, et leur désir d'améliorer l'économie de l'île et le bien-être de la population". Selon les autorités électorales de l'île, le Parti progressiste-démocrate au...
«Aucune ingérence» dans les élections américaines
Amériques, MONDE

«Aucune ingérence» dans les élections américaines

Le gouvernement chinois s'est défendu ce 19 septembre de chercher à influencer les élections législatives aux États-Unis, demandant le «respect» à Donald Trump qui l'accuse de cibler ses électeurs dans leur guerre commerciale. Suite à l'annonce de nouveaux droits de douanes sur des chinois venus de Chine, pour un montant de 200 milliards de dollars, le président américain Donald Trump craint une sévère défaite des républicains au Congrès lors des élections de mi-mandat dans moins de 50 jours. Raison pour laquelle, il a accusé le gouvernement chinois de tenter de le fragiliser politiquement en s'attaquant aux biens originaires d'États où l'électorat lui est traditionnellement fidèle. «La Chine a ouvertement indiqué qu'elle tentait activement d'influencer et de changer notre électio...
Trois ans de prison pour des manifestants
Hong Kong, MONDE, POLITIQUE, RÉGIONS SPÉCIALES

Trois ans de prison pour des manifestants

A Hong Kong, trois jeunes manifestants ont été condamnés pour "émeute" à trois ans de prison, suite aux  violentes manifestations anti-chinoises survenues le 9 février, lors du Nouvel an. Ces condamnations interviennent moins d'une semaine avant l’élection du prochain chef du gouvernement hongkongais par un comité de 1 194 personnes, issues pour la plupart de groupements socioprofessionnels acquis à Beijing. Suite à ce procès, les militants pro-démocratie ont annoncé l'organisation d'une manifestation le 26 mars, jour de l’élection du chef de l’exécutif Les trois manifestants condamnés vendredi 17 mars avaient pris part aux échauffourées survenues en 2016, à Soy Street à Mong Kok, à l'occasion d'une manifestation de soutien à des marchands ambulants que les autorités voulaient dél...
Le musée de la discorde
Arts, CULTURE, Hong Kong

Le musée de la discorde

Hong Kong veut ouvrir une branche du Musée du Palais, également appelé la Cité Interdite, mais, le projet suscite une vive contestation. L'opposition y voit la servilité artistique envers Beijing, alors que les défenseurs de cette branche font valoir qu'une que cela renforcera la dimension culturelle d'Hong Kong. Les opposants affirment que le public aurait dû être consulté avant que les autorités n'acceptent en novembre 2016 ce projet, destiné selon eux à plaire à la Chine continentale. Lors de manifestations, certains ont lancé des chars en papier sur des responsables, en référence à la répression de la place Tiananmen. En effet, la Cité interdite se situe en face de la place Tiananmen, où l'armée avait mit fin en 1989 au mouvement des étudiants qui réclamaient la démocratie. "C...
Wukan, dizaine de personnes arrêtées
Police et Justice, SOCIETE

Wukan, dizaine de personnes arrêtées

La police a arrêté 13 personnes dans le village de Wukan, dans le Guangdong pour troubles à l'ordre public et incitation à des rassemblements illégaux, ont annoncé mardi les autorités locales de la province du Guangdong. Parmi ces personnes, la police a évoqué la présence de Cai Jialin, Zhang Xiangkeng et Yang Jinzhen, qui auraient illégalement provoqué des rassemblements illicites de villageois de Wukan, afin de perturber l'ordre public et le trafic routier, a précisé le bureau de la sécurité publique de la ville de Lufeng dans un communiqué. La mobilisation a débuté le 19 juin, selon la police, au lendemain de l'arrestation du chef du village, Lin Zulian. Le communiqué de la sécurité publique précise que "ces rassemblements ont perturbé l'ordre dans des écoles locales, empêché des pê...
Beijing averti les indépendantistes
Hong Kong, POLITIQUE

Beijing averti les indépendantistes

Dès la publication des résultats de l'élection au Conseil législatif (LegCo), le gouvernement chinois a prévenu les nouveaux députés hongkongais qu'ils ne devaient pas militer pour l'indépendance de Hong Kong. Pour la première fois, cinq candidats militant pour l'indépendance ou l'autonomie du de Hong Kong, ont été élus au LegCo. Dans un communiqué, publié lundi soir, le gouvernement a assuré être "fermement opposé à toute activité ayant trait à l'indépendance de Hong Kong sous toutes ses formes, au sein et en dehors du Conseil législatif. Et nous apportons notre ferme soutien au gouvernement de Hong Kong pour qu'il impose des sanctions conformément à la loi". Le porte-parole du Bureau des Affaires de Hong Kong et de Macao du Conseil des Affaires d'État a indiqué, dans un communiqué, avo...
Elections à Hong Kong : le poids des indépendantistes
Hong Kong, POLITIQUE

Elections à Hong Kong : le poids des indépendantistes

Les élections au Conseil législatif (LegCo) à Hong Kong viennent de débuter, avec des enjeux majeurs pour les indépendantistes et pour Beijing, qui tente de conserver son influence dans l'île, notamment après la victoire du Parti Démocrate Progressiste à Taïwan. 3,7 millions d'électeurs hongkongais se rendent aux urnes pour l'une des plus importantes élections dans l'ex-colonie britannique depuis les grandes manifestations pro-démocratie (Mouvement des parapluies) de 2014.  D'après Florence de Changy, correspondante de France 24 à Hong Kong, "c’est le premier rendez-vous électoral depuis le 'Mouvement des parapluies', à l’automne 2014 […] Autre particularité de cette élection : on a vu apparaître des candidats plus radicaux qui prônent des idées plus extrêmes, comme l'indépendance ou l’a...
POLITIQUE

Pas d’élection pour Indigenous, décision justifiée pour la justice

Edward Leung, du parti Indigène de Hong Kong (Hong Kong Indigenous), a été exclu des élections législatives de septembre 2016, en raison des doutes de la responsable du scrutin vis-à-vis de sa position sur l'indépendance de l'ancienne colonie britannique. En effet, dans l'espoir d'une validation de sa candidature, il avait accepté de signer un formulaire stipulant que Hong Kong était une partie de la Chine. Ce formulaire a été dénoncé par les militants pro-démocratie, le qualifiant de censure politique destinée à dissuader les candidats favorable à l'auto-détermination ou à l'indépendance envers Beijing. Les responsables politiques, dont Edward Leung, ont d'ailleurs déposé un recours en justice, et plus d'un dizaine de candidats pro-démocratie ont refusé de signer ce formulaire. Ma...
Wukan, le chef du village arrêté pour corruption
PCC, POLITIQUE, SOCIETE

Wukan, le chef du village arrêté pour corruption

Lin Zulian, premier chef élu du comité du village de Wukan est soupçonné d'avoir utilisé son pouvoir, dans le but de toucher des pots-de-vin, selon les informations publiées par le bureau local de la sécurité publique sur son compte Weibo. Connu pour avoir été le porte-parole du mouvement de contestation, en 2011, il a été arrêté ce 18 juin. En effet, les 13'000 habitants du village de Wukan ont manifesté pour dénoncer contre la corruption de leurs représentants et l'accaparement de leurs terres. Les manifestations avaient débuté en septembre 2011 pour s'aggraver trois mois plus tard. Les villageois avaient alors expulsé les fonctionnaires accusés de s'enrichir sur leurs dos. Le gouverneur de la province du Guangdong avait d'ailleurs approuvé les actions des villageois, en condamn...
Indépendance et autodétermination voulues à Hong Kong
Hong Kong, POLITIQUE

Indépendance et autodétermination voulues à Hong Kong

A ne pas confondre avec le Mouvement autonomiste d'Hong Kong ou encore le Mouvement pour l'indépendance d'Hong Kong, le Parti National d'Hong Kong créé le 28 mars 2016 a pour slogan "A Self-reliant Nation. An Independent Hong Kong" (Une nation autonome. Un Hong Kong indépendant). Officiellement, ce parti ne verra pas le jour. Le Bureau des affaires de Hong Kong et de Macao du Conseil des Affaires d'Etat s'est dit "résolument opposé" à une telle organisation. D'autant plus que le Parti a récemment lancé un appel à l'indépendance, après les différents qu'il y a eu à Hong Kong, dont les échauffourées entre la police et les localistes, qui défendaient les vendeurs de nourriture ambulante, symbole selon eux de la culture hongkongaise. Des déçus des manifestations pro-démocratiques Découlant...
Rencontre prévue entre les présidents Xi Jinping et Ma Ying-Jeou
POLITIQUE, TAIWAN

Rencontre prévue entre les présidents Xi Jinping et Ma Ying-Jeou

Le président et secrétaire général du PCC, Xi Jinping va rencontrer le président taïwanais, Ma Ying-Jeou (KMT), à Singapour samedi 7 novembre pour la première fois depuis la fin de la guerre civile en 1949. Aucun accord, ni communiqué conjoint ne seront publiés à l'issue de cette rencontre historique. Alors que Xi Jinping n'a pas commenté sa prochaine rencontre avec son homologue taïwanais, ce dernier a indiqué lors d'une conférence de presse, le 5 novembre, que "sa rencontre avec Xi Jinping n’avait pas pour objectif de renforcer sa stature personnelle après son départ de la présidence en mai 2016, ni de sauver la campagne électorale du Kuomintang en vue de l’élection présidentielle de janvier 2016". "Mais qu’au contraire, qu’elle était conçue pour le bien de la prochaine génération", selo...