Le ministère des affaires étrangères a annoncé la présidence par le président Xi Jinping du Sommet des BRICS prévu du 3 au 5 septembre à Xiamen, au Fujian.

Les BRICS représentent 23% de l’économie mondiale, 16% du commerce extérieur et 12% des investissements à l’étranger, et contribuent à plus de 50% de la croissance économique mondiale.

Lu Kang, porte-parole du ministère, a indiqué que Xi Jinping allait aussi présidera le dialogue entre les marchés émergents et les pays en voie de développement sur la coopération mutuellement bénéfique pour le développement commun.

Consolider la coopération

Le gouvernement souhaite établir des partenariats plus forts au sein et au-delà des cinq pays des BRICS pendant le prochain sommet des BRICS, a déclaré le ministre des affaires étrangères, Wang Yi.

Beijing espère des résultats notables dans plusieurs domaines, dont le renforcement de la coopération en matière d’économie et de sécurité, le développement des échanges culturels et entre les peuples, l’amélioration du développement des institutions, ainsi que la promotion de partenariats plus forts avec les autres pays émergents et en développement.

Pour Wang Yi, il s’agira lors de ce sommet de continuer à « accumuler les consensus sur le renforcement des échanges entre les peuples ». D’ailleurs, Xi Jinping assistera également à la cérémonie d’ouverture du forum commercial des BRICS.

L’objectif sera de garantir entre les pays membres des BRICS les règles du commerce et de maintenir un équilibre entre le libre-échange et les intérêts nationaux sur fond de revers dans la mondialisation, a indiqué le vice-ministre du commerce, Wang Shouwen.

Ouvrir de nouvelles voies de développement

A l’heure actuelle, les enquêteurs du commerce des BRICS sont parvenus à développer « leurs échanges et leur coopération, et sont parvenus à davantage de consensus sur le soutien au système actuel du commerce multilatéral et l’opposition à toute forme de protectionnisme », a précisé le vice-ministre.

Ce dernier a appelé les pays « à protéger les intérêts communs des marchés émergents et des économies en développement, à faire avancer le développement des règles du recours commercial, et à lutter contre le protectionnisme ».

Jiang Zengwei, chef du Conseil chinois pour la promotion du commerce international, a expliqué à l’agence de presse Xinhua que « les BRICS sont face à de belles perspectives en matière de coopération économique, et ces pays apporteront une plus grande contribution à l’économie globale dans le futur ».

D’après ce dernier, « il y a un énorme potentiel de coopération sur le plan du commerce et ceux des investissements, des finances et des infrastructures, entre les cinq pays », a indiqué Jiang Zengwei.

Ce dernier a souligné les secteurs clés de la coopération parmi lesquels : les marchés gigantesques, les ressources naturelles abondantes, les disparités économiques, les politiques favorables et les marchés actifs. « Les incertitudes et des facteurs instables existent toujours, mais les opportunités éclipsent les défis », a assuré l’expert.