A l’instar du socialisme à la chinoise, du capitalisme à la chinoise, la pensée chinoise, le président Xi Jinping souhaite développer une « archéologie à la chinoise ».

Le terme « à la chinoise » est souvent mit en avant car elle représente la pensée chinoise de certains concepts, mettant en avant un modèle basé sur des principes chinois et non occidentaux.

Lire aussi : La Chine fait des progrès notables dans la protection des reliques culturelles

Le président Xi Jinping a ainsi appelé à développer une archéologie avec des caractéristiques, une philosophie et un style chinois.

Xi Jinping a développé cette idée dans une lettre de félicitations pour le 100e anniversaire de la découverte de la Culture de Yangshao et du début de l’archéologie moderne dans le pays.

Au cours des 100 dernières années, des générations d’archéologues ont fait une série de découvertes majeures grâce à des efforts infatigables, jouant un rôle important pour mieux faire comprendre la vaste et profonde civilisation chinoise, a noté Xi Jinping.

Ce dernier a indiqué que ces découvertes avaient mis en évidence les grandes contributions de la civilisation chinoise aux civilisations mondiales.

Lire aussi : Un couple découvert mort il y a 1500 ans en Chine

Xi Jinping a appelé les archéologues à s’efforcer de développer une archéologie avec des caractéristiques, une philosophie et un style chinois pour mieux mettre en valeur la splendeur de la civilisation chinoise, ainsi que pour faire rayonner la remarquable culture traditionnelle chinoise, apportant ainsi de nouvelles et de plus grandes contributions à la réalisation du rêve chinois de renouveau national.

Une réunion pour célébrer le 100e anniversaire de la découverte de la Culture de Yangshao et du début de l’archéologie moderne a eu lieu à Sanmenxia, dans la province chinoise du Henan (centre), le 17 octobre 2021.

Les fouilles du site de Yangshao dans le district de Mianchi, au Henan, ont commencé en octobre 1921, marquant le début de l’archéologie moderne en Chine.