La cinquième Exposition internationale de la Route de la soie s’est ouverte le 11 mai à Xi’an dans le Shaanxi, mettant notamment l’accent sur une coopération économique approfondie dans le cadre de « la Ceinture et la Route« .

Nouvelle route de la soie

Basé sur le thème « Interconnexion, contribution et bénéfices partagés », l’exposition a attiré plus de 1.900 représentants et invités venant de 98 pays et régions, tels que la Belgique, la République de Corée, le Tadjikistan et la Zambie.

Wang Shouwen, vice-ministre du Commerce, a indiqué que le volume total du commerce entre la Chine et les pays de « la Ceinture et la Route » s’était élevé à 9.200 milliards de dollars (8 280 mds €) entre 2013 et 2020 et que les investissements combinés des entreprises chinoises dans ces pays avaient atteint 136 milliards de dollars (122,4 mds €).

L’initiative « la Ceinture et la Route », proposée par la Chine en 2013, vise à construire des réseaux commerciaux et d’infrastructures reliant l’Asie à l’Europe et au-delà le long des anciennes routes commerciales de la Route de la soie, en vue d’une prospérité et d’un développement communs.

Lors de l’exposition, une série d’accords de coopération impliquant des investissements de 158,3 milliards de yuans (22,14 milliards d’euros) ont été signés à la cinquième Exposition internationale de la Route de la soie, qui s’est clôturée samedi à Xi’an, capitale de la province chinoise du Shaanxi (nord-ouest).

Ces accords couvrent 72 projets clés dans des domaines tels que l’éducation, l’agriculture moderne et l’industrie de haute technologie. Les participants à l’exposition ont affirmé qu’avec la pandémie de Covid-19, la communauté internationale va promouvoir une coopération de haute qualité dans le cadre de l’Initiative La Ceinture et la Route.

Lors de l’Exposition, le conseiller d’État et ministre des Affaires étrangères de la Chine, Wang Yi, a formulé des propositions, dont l’approfondissement de la coopération en termes de santé publique pour le développement de haute qualité de la coopération dans le cadre de « la Ceinture et la Route ».

Ce dernier s’est exprimé par liaison vidéo et a appelé à l’approfondissement de la coopération en matière de santé publique de manière globale afin de lutter contre la pandémie de Covid-19.

Les partenaires de l’initiative « la Ceinture et la Route » doivent renforcer l’unité, partager les informations, prévenir et contrôler conjointement l’épidémie et renforcer la coopération internationale dans la recherche, la production et la répartition des vaccins, afin de rendre ces derniers accessibles et abordables dans les pays en développement, a-t-il souligné.

Wang Yi a aussi souhaité le renforcement de la connectivité pour consolider le fondement d’un développement de plus haut niveau.

Selon lui, les partenaires de l’initiative « la Ceinture et la Route » doivent accélérer l’amélioration des canaux pour les échanges de personnel et le transport de fret, renforcer la connectivité des infrastructures, encourager l’alignement des règles et des normes et approfondir la coopération en matière d’inter-connectivité numérique.

«Les partenaires de l’initiative « la Ceinture et la Route » doivent s’en tenir à la coopération mutuellement bénéfique et gagnant-gagnant et construire une plate-forme de coopération économique et commerciale de haute qualité», a souligné Wang Yi.

Les partenaires de l’initiative «doivent aussi se focaliser sur le développement vert et durable», a ajouté Wang Yi, appelant à la coopération dans les domaines des infrastructures vertes, de l’énergie verte et de la finance verte.

D’après l’agence de presse Xinhua, le premier vice-Premier ministre et ministre de l’Economie de la Slovaquie, Richard Sulik, le ministre kirghiz des Affaires étrangères, Rouslan Kazakbaev, le ministre tadjik des Affaires étrangères, Sirojiddin Muhriddin, le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Turkménistan, Rachid Meredov, et le ministre ouzbek des Affaires étrangères, Abdoulaziz Kamilov, ont souhaité de concert renforcer la coopération internationale contre la pandémie et de promouvoir la reprise au plus tôt des économies régionale et mondiale.