Proclamée en 1949 par Mao Zedong, la République populaire de Chine célèbre son 71ème anniversaire ce 1er octobre 2020.

Dans un contexte de crise sanitaire et de tensions sur la scène diplomatique, le Conseil des Affaires d’Etat a organisé le 30 septembre une réception au Grand Palais du Peuple à Beijing pour cette occasion.

Les dirigeants du Parti communiste chinois (PCC) et de l’Etat, Xi Jinping, Li Keqiang, Li Zhanshu, Wang Yang, Wang Huning, Zhao Leji, Han Zheng et Wang Qishan, ainsi que près de 500 invités nationaux et étrangers, ont participé à la réception, qui a eu lieu un jour avant la Fête nationale.

Li Keqiang, premier ministre

Le Premier ministre, Li Keqiang, a évoqué lors de cette réception présidée par le vice-Premier, Han Zheng, que « face au déclenchement soudain du COVID-19 et à la récession économique mondiale, la Chine, sous la forte direction du Comité central du PCC avec le camarade Xi Jinping comme noyau dirigeant, a obtenu des résultats stratégiques majeurs dans la lutte contre l’épidémie en coordonnant le contrôle de l’épidémie avec le développement économique et social et en accordant la priorité à la vie et à la santé du peuple ».

Selon lui, « la Chine a également réalisé une reprise de la croissance économique et a fait de nouveaux progrès dans la lutte contre la pauvreté et la sauvegarde des moyens de subsistance de la population ».

Dans le contexte actuel de tension, Li Keqiang a appelé les autorités à faire des « efforts pour mettre pleinement et fidèlement en oeuvre les politiques d’Un pays, deux systèmes, de ‘gestion de Hong Kong par les Hongkongais’ et de ‘gestion de Macao par ses habitants’, et d’un haut degré d’autonomie pour les deux régions ».

Concernant Taïwan, Li Keqiang a « encouragé des efforts pour faire respecter le principe d’une seule Chine et le Consensus de 1992 pour s’opposer fermement à toute activité séparatiste pour l’Indépendance de Taïwan et à toute ingérence extérieure et les empêcher ».

« La Chine restera sur la voie d’un développement pacifique », a réaffirmé le Premier ministre, attestant que « la Chine prendra des mesures résolues pour sauvegarder sa souveraineté, sa sécurité et ses intérêts de développement ».