98,99 millions de personnes sont sorties de la misère : Comment la Chine a-t-elle réussi à atteindre l’objectif « zéro pauvreté extrême » avec 10 ans d’avance? – Communiqué CGTN –

La Chine a déclaré jeudi une « victoire complète » dans sa lutte contre l’extrême pauvreté, avec 98,99 millions de citoyens ruraux dans le dénuement qui se sont hissés au-dessus d’un seuil de pauvreté défini par le gouvernement sur le revenu annuel par habitant.

C’est une indication clé qui montre que le pays a réussi à mettre en place une société modérément prospère à tous les égards, dans les délais impartis. Selon le président chinois Xi Jinping, c’est avec 10 ans d’avance sur le plan que le pays le plus peuplé du monde a réalisé les objectifs de l’Agenda 2030 des Nations unies pour le développement durable.

Cet exploit a été réalisé la même année où le Parti communiste chinois (PCC) célèbre le centenaire de sa formation. « C’est une grande gloire pour le peuple chinois, le PCC et notre nation! » a déclaré Xi Jinping lors d’un rassemblement pour marquer les réalisations du pays en matière d’éradication de l’extrême pauvreté et féliciter les modèles de cette cause, saluant cette réalisation comme « un miracle sur terre qui devrait être inscrit dans l’histoire ».

L’événement a eu lieu le 25 février 2021 dans la matinée à Beijing, dans le palais de l’Assemblée du Peuple de la capitale. La réforme prend du temps et nécessite un travail ardu Les débuts n’ont pas été faciles.

Au début des années 1980, alors dans la trentaine, Xi Jinping a été envoyé pour travailler comme fonctionnaire de base dans le comté de Zhengding, dans le nord de la province de Hebei, dans le cadre de l’appel du pays en faveur de programmes de lutte contre la pauvreté à grande échelle.

C’est là qu’il a commencé ses expériences de réforme : les contrats fonciers en milieu rural. Il est ensuite devenu secrétaire du comité préfectoral du Parti à Ningde, dans le sud-est de la province du Fujian.

« J’ai toujours ressenti un malaise. La lutte contre la pauvreté est une entreprise immense qui nécessite les efforts de plusieurs générations », se souvient Xi Jinping dans son livre « Up and Out of Poverty« .

Au cours des deux décennies suivantes, il a placé son rêve d’éliminer la pauvreté au centre de la vie politique chinoise. « La réforme de Xi découle de son expérience. Il savait que les vieilles voies rigides ne mèneraient nulle part, et que la réforme était indispensable », a déclaré Shi Zhihong, ancien directeur adjoint du Bureau de recherche politique du Comité central du PCC.

Depuis 2012, le président chinois s’est rendu plus de 50 fois dans des communautés démunies et a appris à connaître la vie des gens. Des mesures adaptées conçues à partir de situations concrètes La précision a été la clé du succès de la Chine. La stratégie de lutte contre la pauvreté ciblée a été proposée par Xi Jinping fin 2013.

Il avait alors expliqué que l’adoption d’approches globales revenait à « tuer les puces avec une grenade ». Dans son discours de jeudi, Xi Jinping a appelé sa stratégie « le chemin de l’éradication de la pauvreté mettant en avant les caractéristiques chinoises ».

De ménage en ménage, les questions de savoir qui a exactement besoin d’aide, qui devrait fournir de l’aide, comment l’aide devrait être fournie et quelles normes et procédures devraient être adoptées pour sortir de la pauvreté ont été résolues.

Pour aller plus loin, le gouvernement central a également envoyé des millions de fonctionnaires municipaux en première ligne, se rendant jusqu’aux plus pauvres et travaillant avec des personnes dans des situations physiques difficiles.

« Alors, encore une fois, comment la Chine peut-elle éradiquer la pauvreté absolue? C’est grâce à la philosophie du parti au pouvoir, l’objectif de prospérité commune », a déclaré à CGTN, Zheng Yongnian, doyen de l’Institut supérieur d’études sur la Chine mondiale et contemporaine de l’Université chinoise de Hong Kong, à Shenzhen. Les infrastructures rurales, l’éducation et les soins de santé ont tous été améliorés.

Les données officielles montrent que plus de 9,6 millions de personnes ont quitté leurs petites maisons en briques en terre crue qui pourraient poser des problèmes de sécurité. Certains hôpitaux ruraux se sont associés à leurs homologues métropolitains pour offrir des services médicaux de haute qualité aux habitants des zones rurales.

« La pauvreté due à la maladie est l’un des problèmes les plus difficiles à résoudre dans les zones rurales. Maintenant, ils n’ont plus besoin de voyager loin pour se faire soigner, même en cas de maladie grave », a déclaré Hu Yi, chef de l’hôpital public du comté de Zhenxiong dans la province du Yunnan.

La revitalisation rurale : consolider les acquis

Beijing souhaite maintenant aller plus loin que la consolidation de ses résultats déjà atteints. Elle s’est fixé pour objectif de parvenir à la modernisation fondamentale de l’agriculture et des zones rurales à l’horizon 2035, et pour grand objectif de disposer d’une industrie agricole forte, de beaux paysages et d’agriculteurs aisés d’ici 2050.

Un terme a été employé : la vitalisation rurale.

« Pour accélérer la formation d’un nouveau modèle de développement à double circulation, dans lequel les marchés intérieurs et étrangers se renforcent mutuellement, avec le marché intérieur comme pilier, il est impératif que l’agriculture, les zones rurales et les agriculteurs jouent un rôle stabilisateur et de soutien dans le maintien du développement économique et social de la Chine », a déclaré Li Guoxiang, chercheur à l’Institut de développement rural de l’Académie chinoise des sciences sociales, dans un article d’opinion de la CGTN.

Pour les villages dont les produits agricoles sont vendus uniquement dans leur voisinage, leurs marchés sont désormais plus larges grâce à un service de commerce en ligne en plein développement.

Luo Huimin, originaire du comté de Wannian dans la province du Jiangxi, a analysé la demande de produits agricoles dans les villes et a optimisé l’offre. Il ouvre maintenant des chaînes de magasins qui livrent des récoltes et de l’huile aux habitants de tout le pays, de Nanchang, capitale provinciale du Jiangxi, jusqu’au sud de la province de Guangdong.

Il compte plus de 90 personnes à son emploi (toutes originaires de la ville natale de Luo), qui reçoivent désormais chacune jusqu’à 15 000 yuans (2 172 dollars) par mois. Selon une enquête menée début 2019 auprès de 3 378 travailleurs migrants, plus de 60% des personnes interrogées ont déclaré que l’amélioration des ressources publiques telles que la santé, l’éducation et les infrastructures les convainquent de rester à la campagne ou de revenir des zones côtières.

Les difficultés de la revitalisation rurale ne sont pas moins importantes que l’éradication de l’extrême pauvreté, a déclaré Xi Jinping dans son discours de jeudi. « Mais nous allons maintenir la dynamique de travail et continuer à aller de l’avant! »