Le nouveau coronavirus 2019-nCoV va retarder les achats massifs de produits américains prévus par la Chine dans le cadre de l’accord commercial préliminaire signé le 15 janvier 2020 entre les deux pays, a indiqué le conseiller économique de la Maison Blanche, Larry Kudlow.

«Il est vrai que l’accord commercial, l’accord commercial de phase 1, et l’explosion des exportations (attendue) de cet accord commercial prendra plus de temps, à cause du virus chinois, c’est vrai», a reconnu ce dernier dans une interview sur la chaîne Fox Business.

En effet, la Chine s’est engagée à acheter au cours des deux prochaines années pour 200 milliards de dollars (180 mds €) de produits américains supplémentaires, notamment agricoles et manufacturiers.

Or, les estimations de Washington se fondent sur «un impact minimal» de ce nouveau coronavirus. «La totalité du monde n’est pas dans la province du Wuhan», a indiqué Larry Kudlow.

Ce dernier a expliqué que les fermetures d’usines en Chine et la suspension du transport aérien pour éviter la propagation de l’épidémie pouvaient créer «un goulot d’étranglement dans la chaîne d’approvisionnement», avec des prix en hausse et un manque à gagner pour les entreprises.