En visite aux Emirats arabes unis, le président Xi Jinping a signé une série d’accords commerciaux, destinés à renforcer les relations politiques entre les deux pays, grâce à des «discussions intensives», selon les autorités émiraties.

Le président chinois a rencontré le Premier ministre et souverain de Dubaï, cheikh Mohammed ben Rached al-Maktoum, et le prince héritier d’Abou Dhabi, cheikh Mohammed ben Zayed al-Nahyane. D’après le cheikh Mohammed ben Rached Al-Maktoum, «nous avons de nombreux projets dans le secteur de l’énergie et des technologies, et dans les infrastructures», ajoutant que «nous avons en outre une forte volonté politique pour engager une coopération élargie».

La Chine et les Emirats avaient déjà conclu des accords pétroliers et commerciaux avant la visite de trois jours du président Xi Jinping. D’après l’agence de presse émiratie WAM, 13 accords bilatéraux ont été signés ce mois-ci, parmi lesquels un accord entre la compagnie pétrolière nationale d’Abou Dhabi (ADNOC) et la China National Petroleum Company (CNPC).

Cet accord «souligne les opportunités de l’ADNOC en matière de coopération et de soutien aux besoins croissants en énergie de la Chine,» a déclaré la compagnie ADNOC dans un communiqué.  ADNOC a aussi annoncé avoir attribué deux contrats d’une valeur de 1,4 milliard d’euros à BGP Inc., iliale de CNPC, afin de réaliser une étude sismique dans l’émirat d’Abou Dhabi. La prospection de pétrole et de gaz sera effectuée dans l’émirat d’Abou Dhabi.

De plus, le grand opérateur portuaire émirati DP World a également annoncé jeudi un accord avec la Chine pour la création d’une zone commerciale à Dubaï, dans la plus grande zone franche du Moyen-Orient. Cette série d’accords s’inscrit dans le cadre de «La Ceinture et la route». 

D’ailleurs, lors de sa rencontre avec le prince hériter d’Abou Dhabi, Cheikh Mohammed ben Zayed Al Nahyane, Xi Jinping a indiqué qu’au cours de la visite du prince héritier d’Abou Dhabi en Chine en 2015, les grandes lignes du développement des relations entre la Chine et les EAU ont été défini. Ouvrant selon lui «un nouveau chapitre des liens bilatéraux».

Or «par ma visite aux Emirats Arabes Unis, les deux parties sont parvenues à un nouveau consensus», assurant que le partenariat stratégique global entre les deux pays a «un fort potentiel».