Le nouveau président américain Joe Biden souhaite faire preuve de patience à l’égard de la Chine, malgré la concurrence qui l’oppose aux Etats-Unis, a déclaré la porte-parole de la Maison Blanche

Joe Biden et Xi Jinping en 2015.

« Ce que nous avons vu au cours des dernières années, c’est que la Chine est de plus en plus autoritaire sur son territoire, plus assurée à l’étranger et que Pékin remet désormais en question notre sécurité, notre prospérité et nos valeurs de manière significative qui nécessite une nouvelle approche« , a déclare Jen Psaki.

« Nous voulons aborder cela avec une certaine patience stratégique », a-t-elle souligné. Cette dernière a assuré que son gouvernement allait consulter le Congrès et ses partenaires internationaux sur la Chine dans les semaines à venir.

Concernant les restrictions imposées au géant chinois de la technologie Huawei, Jen Psaki a déclaré que l’espionnage industriel et le non respect de la propriété intellectuelle en Chine restaient préoccupants.

Lire aussi : « Huawei a réalisé que les États-Unis ne veulent rien d’autre de l’entreprise que sa mort »

« Notre point de vue, le point de vue du président, est que nous devons adopter une meilleure défense, en faisant notamment en sorte que la Chine ait à rendre des comptes pour ses pratiques déloyales et illégales et en nous assurant que les technologies américaines ne favorisent pas le renforcement militaire de la Chine », a-t-elle ajouté.