Pyongyang a procédé le 28 mai à un nouveau tir de missile qui s’est abattu en mer du Japon.

Il s’agit du 3ème tir nord-coréen en 3 semaines, en dépit des nombreuses résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies interdisant à Pyongyang de poursuivre ses programmes balistique et nucléaire.

Ce tir est intervenu deux jours après que les dirigeants du G7 aient qualifié les tests nucléaires et de missiles nord-coréens de « menace grave ». Selon l’état-major sud-coréen, le projectile a été tiré d’un lieu situé non loin de la ville côtière nord-coréenne de Wonsan et a parcouru 450 km.

Interrogé par le quotidien Le Monde, Cheng Xiaohe, professeur de relations internationales à l’université du Peuple de Chine, a expliqué que « les Chinois ont une image de plus en plus négative de la Corée du Nord ».

Allié historique de Pyongyang, certains internautes ont protesté contre les tirs nord-coréens. « Il faut que le gouvernement chinois agisse, les essais nucléaires nord-coréens mettent clairement en danger le nord-est de la Chine« , a écrit sur Weibo, un internaute, cité par le journal français.

A contrario, certains défendent le gouvernement de Kim Jong-un, assurant que « la menace des armes nucléaires a été exagérée par la presse, surtout japonaise et américaine. Ils veulent transformer la crise nucléaire nord-coréenne en un conflit entre Pékin et Pyongyang, pour détruire leur alliance ».

Arrivé au pouvoir à l’automne 2012, Xi Jinping maintient à distance le dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un. Pour le Global Times, quotidien nationaliste, proche du gouvernement, a écrit à plusieurs reprises qu’il ne faut pas « sous-estimer le danger des essais nucléaires ». Ajoutant que « de plus en plus de Chinois sont pour un renforcement des sanctions contre la Corée du Nord », ou « la possession d’armes nucléaires ne permettra pas d’assurer la survie du régime ».

« La Corée du Nord a montré un grand manque de respect à son voisin, la Chine, en tirant encore une fois un missile balistique… Mais la Chine fait beaucoup d’efforts ! », a tweeté le président américain, Donald Trump, après le tir nord-coréen.