Participant au Sommet du groupe BRICS à Johannesburg, les président chinois Xi Jiping et russe Vladimir Poutine ont prévenu contre les dangers du protectionnisme et assuré qu’une guerre douanière avec les Etats-Unis resterait vaine.

«L’unilatéralisme et le protectionnisme progressent et portent un coup sévère au multilatéralisme et au commerce multilatéral», a déclaré Xi JInping en ouverture du sommet annuel des chefs d’Etat et de gouvernement du Brésil, de la Russie, de l’Inde, de la Chine et de l’Afrique du Sud (BRICS).

«Nous sommes confrontés à un choix entre coopération et confrontation», a indiqué ce dernier, ajoutant qu’une «guerre commerciale doit être rejetée parce qu’elle n’aurait aucun vainqueur».

Le même jour, le président américain Donald Trump a dénoncé l’attitude «malveillante» de la Chine, qu’il accuse de pratiques commerciales «déloyales». En réaction, le gouvernement chinois a imposé de nouvelles taxes sur des produits américains.

De son côté, le président russe Vladimir Poutine a estimé que les RICS jouent «un rôle unique dans l’économie mondiale», car «ils contribuent à hauteur de 42% au PIB mondial et cette part ne cesse de croître».  D’ailleurs, «en 2017, le commerce entre les BRICS a augmenté de 30% et nous comptons développer encore plus ce partenariat», a assuré Vladimir Poutine.