mardi, juillet 16

Étiquette : protectionnisme

« La Chine et le reste du monde doivent coexister »
MONDE

« La Chine et le reste du monde doivent coexister »

"La Chine et le reste du monde doivent coexister", a déclaré ce 8 juillet le vice-président Wang Qishan, une critique voilée destinée aux Etats-Unis dans un contexte de guerre commerciale entre Beijing et Washington et de querelle sur la souveraineté territoriale en mer de Chine du Sud. "Le développement de la Chine ne peut pas exclure le reste du monde. Le développement mondial ne peut pas exclure la Chine", a-t-il déclaré lors du Forum mondial de la paix organisé à Pékin. Dans une allocution, il a assuré que "le monde a besoin de la Chine autant que la Chine a besoin du reste du monde", a souligné Wang Qishan, un proche du président Xi Jinping. Il a aussi prévenu des dangers du "protectionnisme au nom de la sécurité nationale", une remarque visant les Etats-Unis, sans les nom...
Beijing et Moscou s’unissent contre le protectionnisme américain
MONDE

Beijing et Moscou s’unissent contre le protectionnisme américain

Participant au Sommet du groupe BRICS à Johannesburg, les président chinois Xi Jiping et russe Vladimir Poutine ont prévenu contre les dangers du protectionnisme et assuré qu'une guerre douanière avec les Etats-Unis resterait vaine. «L'unilatéralisme et le protectionnisme progressent et portent un coup sévère au multilatéralisme et au commerce multilatéral», a déclaré Xi JInping en ouverture du sommet annuel des chefs d'Etat et de gouvernement du Brésil, de la Russie, de l’Inde, de la Chine et de l’Afrique du Sud (BRICS). «Nous sommes confrontés à un choix entre coopération et confrontation», a indiqué ce dernier, ajoutant qu’une «guerre commerciale doit être rejetée parce qu'elle n'aurait aucun vainqueur». Le même jour, le président américain Donald Trump a dénoncé l'attitude «ma...
Nouvelles représailles contre Washington
Amériques, MONDE

Nouvelles représailles contre Washington

Le ministère chinois du Commerce a annoncé son intention de prendre des mesures de représailles supplémentaires contre les Etats-Unis, afin de "protéger ses droits et intérêts" face aux taxes douanières américaines visant l'aluminium et l'acier importés. Dans un communiqué, le ministère a décidé de réagir aux sanctions douanières imposées par l'administration du président américain Donald Trump. Cette dernière avait annoncé début mars des tarifs douaniers complémentaires de 25% sur les importations d'acier et de 10% sur celles d'aluminium. En réaction, le gouvernement chinois avait décidé d'imposer en avril des taxes additionnelles de 15 à 25% sur 3 milliards de dollars (2,6 mds €) d'importations américaines. Or «nous avons envoyé une demande d'indemnisation et de consultation aux Ét...
Souder le groupe BRICS pour faire face aux Etats-Unis
MONDE, Organisations Internationales

Souder le groupe BRICS pour faire face aux Etats-Unis

Le président Xi Jinping va participer au sommet des BRICS, du 25 au 27 juillet à l'invitation du président sud-africain, où il va plaider pour davantage de coopération avec le Brésil, la Russie, l’Inde et l’Afrique du Sud, membre du groupe BRICS, face à la guerre commerciale engagée par les Etats-Unis. Le gouvernement chinois veut intensifier la coordination des politiques macroéconomiques avec les autres membres des BRICS, «afin de réagir aux défis créés actuellement par les actions unilatérales et le protectionnisme commercial, mais aussi pour réagir aux risques provoqués par la modification de la politique de certains pays industriels en Occident», a déclaré le ministre adjoint des affaires étrangères, Zhang Jun. Le responsable a indiqué que la coopération pour les pays des BRICS ...
La NBD des BRICS continue sa lancée
MONDE, Organisations Internationales

La NBD des BRICS continue sa lancée

Selon une information délivrée lors de la troisième séance annuelle de son conseil d’administration tenue actuellement à Shanghai, la Nouvelle banque de développement (NBD) a adopté le 28 mai 2018, 21 projets de financement couvrant les domaines des infrastructures et du développement durable dans ses cinq pays membres pour un montant de crédits d’engagement de plus de 5,1 milliards de dollars (4,3 milliards d’euros). A l’occasion du conseil d’administration, les ministres des finances de 5 pays ont discuté des moyens de développer de nouvelles pistes de financement, des perspectives et de l’emploi de nouvelles technologies pour le développement durable de la banque. La Nouvelle Banque de développement a également approuvé six nouveaux projets de cinq pays membres, avec des prêts tot...
Le groupe BRICS dénonce le protectionnisme
MONDE, Organisations Internationales

Le groupe BRICS dénonce le protectionnisme

Les cinq pays des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) ont dénoncé le 4 mai le «protectionnisme» des Etats-Unis qui «mine la croissance mondiale». Ces derniers ont déploré la décision de Washington d'augmenter des taxes douanières visant principalement ses alliés. Ce positionnement a été prit lors de la réunion officielle des ministres des affaires étrangères des BRICS, présidée par Lindiwe Sisulu, ministre sud-africaine des Relations internationales et de la Coopération, en présence de ses homologues russe Sergueï Lavrov, indienne Sushma Swaraj, et brésilien Marcos Galvao. Cette réunion visait à définir les orientations  du 10ème Sommet des BRICS, qui doit se tenir à Johannesbourg en juillet. Dans un communiqué, les ministres des Affaires étrangères des BRICS, réunis ...
Donald Trump voudrait que «la Chine change de sources d’importation d’énergie»
Amériques, MONDE

Donald Trump voudrait que «la Chine change de sources d’importation d’énergie»

Lors d’entretiens accordés à l’agence de presse Xinhua et à Radio France Internationale, le président du think-tank français Asia Centre, Jean-François Di Meglio, a estimé que le président américain Donald Trump "ne peut se permettre de ne pas avoir d'accord avec la Chine". "Les deux économies sont trop interdépendantes", raison pour laquelle, «le scénario d'une guerre commerciale totale, avec une remontée des prix et des tarifs douaniers et une baisse du commerce international, je n'y crois pas". Jean-François Di Meglio a expliqué sur Radio France International que «tant qu’on n’est pas le 22 mai, c’est-à-dire la veille du jour où les différentes sanctions, la remontée des différents tarifs se met en place, il est évident que l’on va tester l’adversaire. On va voir à quel moment il ...
«La Chine va entrer dans une nouvelle phase d’ouverture»
Amériques, MONDE

«La Chine va entrer dans une nouvelle phase d’ouverture»

Xi Jinping a promis une "nouvelle phase" d'ouverture de l'économie de son pays, promettant une baisse des taxes, et plusieurs mesures visant à faciliter la présence des entreprises étrangères en Chine. Cette déclaration survient après le tweet du président américain Donald Trump, indiquant : Quand une voiture est envoyée aux États-Unis en provenance de Chine, il y a un tarif à payer de 2 1/2%. Quand une voiture est envoyée en Chine à partir des États-Unis, il y a un tarif à payer de 25%. Cela ressemble-t-il à un commerce libre ou équitable? Non, ça ressemble à STUPID TRADE - ça continue pendant des années! https://twitter.com/realDonaldTrump/status/983284198046826496 Lors d'un discours solennel retransmis en direct à la télévision, Xi Jinping n'a pas mentionné directement le risqu...
Un 5ème dialogue sino-français plein de négociations
Europe, MONDE

Un 5ème dialogue sino-français plein de négociations

La France et la Chine ont convenu d'élargir la coopération sur un vaste éventail de dossiers économiques et financiers lors du 5ème dialogue franco-chinois économique et financier de haut niveau. Bruno Le Maire, ministre français de l'économie et le vice-Premier ministre chinois Ma Kai ont co-présidé le 5e dialogue économique et financier entre la France et la Chine (DEFHN) traitant des thèmes de gouvernance économique mondiale ; des partenariats entre les entreprises françaises et chinoises et l’accès au marché ; de la coopération sur la régulation financière ; et des enjeux stratégiques sur la croissance, l’emploi et les inégalités. La rencontre a permis d’évoquer les nombreux partenariats qui existent déjà entre les entreprises françaises et chinoises et les opportunités nouvelles...
La France conditionne les investissements chinois
Europe, MONDE

La France conditionne les investissements chinois

"Les investissements chinois sont les bienvenus en France, mais à condition qu'ils s'inscrivent dans la durée", a insisté le 3 décembre à Shanghai le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, appelant à la "réciprocité" sur ce terrain. "Dans tous les secteurs, la Chine avance à une vitesse stupéfiante: c'est l'Usain Bolt des nations", a commenté Bruno Le Maire lors d'un discours à l'université shanghaïenne Jiaotong. Pour ce dernier, la Chine "va vite et frappe fort. Vous comprenez que ça puisse susciter certaines inquiétudes" en Europe. Assurant que la France reste ouverte aux investissements chinois, mais elle compte les conditionner pour surmonter ces "inquiétudes". Au cours de ces dix dernières années, plusieurs élus français ont fait part de leurs craintes quant aux investissements ...
Beijing et Bruxelles souhaitent contrer le protectionnisme américain
Europe, MONDE

Beijing et Bruxelles souhaitent contrer le protectionnisme américain

Le 7ème Dialogue de haut niveau Chine-UE a eu lieu en présence de Yang Jiechi, conseiller d'Etat chinois et Federica Mogherini, chef de la diplomatie de l'Union européenne, qui a souhaité une coopération étroite avec la Chine pour lutter contre le "protectionnisme" et la "confrontation". Depuis l'intronisation de Donald Trump, en novembre 2016, chinois et européens s'accordent à dire qu'il est nécessaire de protéger les piliers du multilatéralisme et de manière générale le libre-échange, remise en question par le président américain, qui prône l'Amérique en premier. La Haute représentante pour les affaires étrangères a indiqué devant une centaine d'étudiants de l'Université Tsinghua : "si l'on met en oeuvre une approche de confrontation, (...) il est facile de voir où cela peut mener...
Beijing et Berlin veulent freiner le protectionnisme
Europe, MONDE

Beijing et Berlin veulent freiner le protectionnisme

A l'occasion d'un entretien téléphonique, le président Xi Jinping et la chancelière allemande Angela Merkel  ont convenu de "promouvoir le libre-échange", suite au discours protectionniste de Donald Trump, selon un communiqué de la chancellerie. Les deux dirigeants entendent "poursuivre dans la confiance le travail commun, en particulier dans le cadre de la présidence allemande du G20", précise le porte-parole d'Angela Merkel, à la veille d'une réunion des ministres des finances du forum du G20 à Baden Baden (Allemagne). Les débats tournent autour de la question de savoir s'il faut mentionner le "libre échange" dans le communiqué final, ce que les Etats-Unis refuses, prônant "L'Amérique d'abord". Plusieurs pays, dont la France, le Brésil ou Singapour, veulent eux réaffirmer ce princi...