Le gouvernement a décidé de mettre en place une plateforme en ligne destinée à  rechercher les biens culturels volés ou perdus.

Co-organisée par l’Administration d’Etat du Patrimoine Culturel (SACH) et le ministère de la Sécurité Publique (MPS), le site a ouvert le 16 novembre, comptant déjà plus de 200 articles publiés.

L’objectif du site est de « fournir des preuves plus concrètes concernant la récupération des reliques perdues ou volées à l’étranger, le partage de données relatives à des crimes connexes, ainsi que la surveillance du marché des reliques« , selon les médias.

Cette plateforme sert également à sensibiliser le public à la protection des patrimoines culturel et historique. Ainsi, les internautes sont encouragés à soumettre toute information pour la restitution des pièces.

Jusqu’à présent, environ 200 informations concernant le nom, l’image de l’objet, la date et le lieu de la disparition des pièces et œuvres ont été postées. Et plus de 10 millions de reliques culturelles chinoises seraient actuellement détenues à l’étranger.