vendredi, juillet 19

Mers de Chine

La Chine est bordée par deux mers de Chine : la mer de Chine orientale  et la mer de Chine méridionale

Manille se félicite, Beijing rappelle sa position
Mers de Chine, MONDE

Manille se félicite, Beijing rappelle sa position

Les Philippines se félicitent de la décision du tribunal, appelant tout de même à l'apaisement et au dialogue. Tandis que Beijing a réitéré sa position souverainiste en mer de Chine méridionale. Washington est ravie d'une telle décision, qui entache la stratégie de soft-power de la Chine, d'autant plus que des hauts dirigeants militaires sont prêts à prendre les armes pour défendre la souveraineté nationale. Les Philippines contentes mais tempérées Dans un communiqué publié par l'agence de presse philippines (PIA), le ministre des affaires étrangères, Perfecto Yasay, s'est félicité de "la sentence par le tribunal arbitral constitué par la Cour permanente d'arbitrage, en vertu de l'annexe VII de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (UNCLOS) de 1982 sur la procédure d'a...
Détails du verdit du Tribunal de la CPA
Mers de Chine, MONDE

Détails du verdit du Tribunal de la CPA

La Cour permanente d'arbitrage (CPA) a estimé que la Chine n'avait pas de "droits historiques" sur la majorité des eaux stratégiques de la mer de Chine méridionale. Retrouvez le communiqué de presse de la CPA ainsi que le résumé des décisions du tribunal relatives à sa compétence et au fond des requêtes des Philippines.  Dans son communiqué de presse, la CPA précise que "le Tribunal note que, bien que les navigateurs et pêcheurs chinois, ainsi que ceux d’autres États, ont, historiquement, fait usage des îles de la mer de Chine méridionale, il n’existe aucune preuve que la Chine a, historiquement, exercé un contrôle exclusif sur les eaux et leurs ressources". Raison pour laquelle, "le Tribunal juge qu’il n’y a aucun fondement juridique pour que la Chine revendique des droits historiques s...
La décision de la CPA fait déjà débat
Mers de Chine, MONDE

La décision de la CPA fait déjà débat

La Cour permanente d'arbitrage (CPA) doit rendre sa décision ce mardi 12 juillet concernant le litige sur la mer de Chine méridionale entre les Philippines et la Chine. Cette décision est très attendue car elle pourrait exacerber des tensions déjà vives entre la Chine et les pays riverains. En février 2013, Manille s'est tourné vers la CPA, pour demander aux juges de déclarer illégales les revendications territoriales de Beijing, qui assure posséder une grande partie de ces eaux stratégiques de la mer de Chine méridionale. Siégeant à La Haye, le plus ancien tribunal arbitral international au monde doit publier sa sentence à 11h00 (09h00 GMT) dans un document écrit. Il s'agira de statuer si les revendications chinoises violent la Convention de l'ONU sur le droit de la mer (CNUDM), comme l...
9 neuf pointillés cruciaux pour Beijing
Mers de Chine, MONDE

9 neuf pointillés cruciaux pour Beijing

Les revendications de la Chine se basent sur une délimitation en 9 pointillés apparue sur des cartes datant des années 1940. Raison pour lesquelles, le gouvernement n'accepterait pas la décision de la Cour Permanente d'arbitrage, et n'y participerait pas faute de légitimité de cette dernière. Pour étayer sa position, le 9 juillet, les médias ont mit en exergue la version révisée de l'Atlas illustré du monde de 1994, publié par la société Rand McNally, montrant que l'île de Huangyan, et les îles Nansha et Xisha, concernées par le litige territorial en mer de Chine méridionale, appartiennent à la Chine. Dans une interview accordée à Xinhua, Chia-Chi Tsui, professeur sino-américain à la retraite, a expliqué que "l'Atlas illustré du monde est publié par l'une des maisons d'édition de cartes ...
Chine-Japon, une situation de plus en plus dangereuse
Mers de Chine, MONDE

Chine-Japon, une situation de plus en plus dangereuse

Des avions de chasse japonais auraient utilisé, le 17 juin en mer de Chine orientale,  des radars de contrôle de tirs, afin de détecter des avions de chasse chinois. L'armée japonaise dément, et Beijing s'insurge de la méthode. Pour le China Elections and Governance (CEG), la manœuvre japonaise "vient alimenter une situation déjà dangereuse", car les deux pays "se sont quasiment déclarés une guerre aérienne : les relations déjà tendues entre ces deux pays ont encore gravi un échelon". En effet, la Chine et le Japon se disputent les îles Sensaku/Diaoyu depuis 1971. Les deux pays y possèdent des zones de défenses aériennes qui se chevauchent, de fait tout appareil désirant entrer dans l'une de ces zones doit décliner son identité, selon CEG. La Chine a vivement contesté la présence de de...
Les Philippines prêtes à partager la mer de Chine
Mers de Chine, MONDE

Les Philippines prêtes à partager la mer de Chine

A 4 jours de la décision de la Cour permanente d'arbitrage, les autorités philippines tentent d'apaiser Beijing, en assurant "être prêtes à partager les ressources naturelles des régions disputées de la mer de Chine méridionale même si un tribunal international tranchait en leur faveur", a déclaré ce vendredi à l'AFP le ministre des Affaires étrangères, Perfecto Yasay. Le nouveau gouvernement du président Rodrigo Duterte souhaite ouvrir rapidement le dialogue avec la Chine après le jugement de la Cour permanente d'arbitrage, afin de négocier l'exploitation conjointe des réserves de gaz naturel et de la pêche dans la zone économique exclusive des Philippines. "Nous pourrions même avoir pour objectif de voir comment nous pouvons explorer conjointement ce territoire. Il s'agit de voir comme...
Mer de Chine méridionale : Ban Ki-moon, « no comment »
Mers de Chine, MONDE

Mer de Chine méridionale : Ban Ki-moon, « no comment »

Dans un communiqué de presse, publié aujourd'hui, le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon a évoqué la question des conflits territoriaux en mer de Chine méridionale. "En tant que Secrétaire général, je ne peux pas faire de commentaire sur une affaire d'arbitrage pour laquelle une décision doit être rendue d'ici peu", a-t-il indiqué lors d'une conférence de presse commune, avec le ministre des affaires étrangères, Wang Yi. "Mais j'ai toutefois insisté auprès du Ministre Wang, comme je l'ai fait avec tous les autres pays concernés, sur la nécessité de résoudre leurs différends de manière pacifique et d'éviter toute escalade ou malentendu qui pourrait mettre la sécurité et le développement de la région en péril", a précisé Ban Ki-moon. La dernière prise de parole sur le sujet,...
Mer de Chine méridionale : bien loin d’un apaisement
Mers de Chine, MONDE

Mer de Chine méridionale : bien loin d’un apaisement

"Alors que les périodes de tension accrue succèdent à des moments de relative accalmie, la recherche d’une solution négociée et la résolution d’une dispute récurrente, qui risquerait à tout moment de provoquer une escalade régionale voire mondiale, devient de plus en plus cruciale", expliquait en 2013, Yann Roche, professeur au département de géographie, de l'Université du Québec à Montréal. Cependant, Beijing vient d'engager des manœuvres, une semaine avant la décision de la Cour permanente d'arbitrage (CPA), sollicitée par l'ancien président philippin, Benigno Aquilo, afin de résoudre le différent territorial en mer de Chine méridionale entre les Philippines et la Chine. "Les manœuvres se dérouleront autours de l'archipel des Paracels du 5 au 11 juillet, et les autres embarcations n'au...
Chine-Philippines, pour un retour au dialogue
Mers de Chine, MONDE

Chine-Philippines, pour un retour au dialogue

Intronisé le 30 juin 2016, le nouveau président philippin Rodrigo Duterte a fait savoir que "la décision du tribunal arbitral sur le litige en mer de Chine méridionale, même si elle est favorable aux Philippines, placera son pays dans une position embarrassante vis-à-vis de la Chine". La République des Philippines a introduit  le 22 janvier 2013 une procédure arbitrale contre la République populaire de Chine conformément à l’Annexe VII de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer, "concernant le différend avec la Chine sur la juridiction maritime des Philippines dans la mer occidentale des Philippines". En réponse, le 19 février 2013, la Chine a présenté une note verbale aux Philippines dans laquelle elle décrit "la position de la Chine envers les questions de la mer de Chin...
Couac sur le communiqué de l’ASEAN
Mers de Chine, MONDE

Couac sur le communiqué de l’ASEAN

Suite à la réunion des ministres de l'ASEAN, ces derniers se sont dits préoccupés par "l'évolution récente et actuelle, qui a érodé la confiance, renforcé les tensions et qui est susceptible de compromettre la paix, la sécurité et la stabilité en mer de Chine méridionale", sans pour autant incriminé directement la Chine. Un message plutôt inhabituel de la part des ministres des Affaires étrangères de l'Association des nations d'Asie du sud-est (Thaïlande, Malaisie, Singapour, Indonésie, Philippines, Brunei, Vietnam, Laos, Birmanie et Cambodge), qui tempèrent généralement leur déclaration commune pour ne pas froisser leur allié économique chinois. Pourtant depuis plusieurs mois, la tension monte. A la fois entre la Chine et les pays revendiquant des territoires en mer de Chine méridionale...
Aller au-delà des différences pour Xi Jinping
Mers de Chine, MONDE

Aller au-delà des différences pour Xi Jinping

Après les prises de positions de deux dirigeants américains sur la mer de Chine méridionale, s'ouvre aujourd'hui le Dialogue stratégique et économique annuel entre les deux premières puissances mondiales. Sous l'égide du président Xi Jinping, cette réunion est organisée dans un contexte complexe, en raison de la montée des tensions entre la Chine et ses voisins (Vietnam, Philippines, Taïwan, ...), arbitrés par les Etats-Unis. Pourtant les deux pays doivent "renforcer leur confiance réciproque", a assuré le président chinois. Il a toutefois souligné que la région devait être "une scène de coopération et non pas une zone de compétition". Cependant, la perte d'influence des Etats-Unis en Asie-Pacifique, a poussé l'administration américaine à faire de la région une "priorité de leur politiqu...
Mer de Chine méridionale : Washington fait pression
Mers de Chine, MONDE

Mer de Chine méridionale : Washington fait pression

Le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, et le secrétaire américain à la Défense, Ashton Carter, ont dénoncé ce week-end, la politique de Beijing en mer de Chine méridionale, évoquant une militarisation des territoires disputés et mettant en garde contre des actions de leur part et de celles des pays voisins. Beijing a de son côté rappelé ses positions dans la région et appelé à plus de sagesse. Washington averti les autorités chinoises A l'occasion de la réunion annuelle des ministres de la Défense de la zone Asie-Pacifique, Ashton Carter a assuré que "les actions de la Chine en mer de Chine méridionale l'isole, à un moment où l'ensemble de la région se rapproche et collabore". Il a averti que "si la Chine allait trop loin cela provoquerait des actions des Etats-Unis et des pays de...
La mer de tous les enjeux
Mers de Chine, MONDE

La mer de tous les enjeux

Les participants au Forum économique mondial consacré à l'ASEAN* ont évoqué les tensions en mer de Chine méridionale, devenu le théâtre d'un conflit intense, entre la Chine et les États-Unis. Pour ces derniers, "les tensions mer de Chine méridionale doivent être résolues à créer un environnement stable pour les économies de l'ASEAN". D'autant plus que "les risques géopolitiques en Asie du Sud-Est menacent le développement économique dans la région", souligne le communiqué de presse du forum. "Les pays de l'ASEAN sont avides d'investissements en provenance de Chine et des États-Unis", comme l'initiative de la Ceinture et de la Route, lancée par le président chinois, Xi Jinping, qui "a le potentiel pour faciliter le développement des infrastructures massives dans la région". Deux programme...
Les Iles Paracels, symbole du « Sarajevo contemporain » ?
Mers de Chine, TAIWAN

Les Iles Paracels, symbole du « Sarajevo contemporain » ?

Disputées par la Chine, Taïwan et le Vietnam, les îles Paracels sont capitales pour ces pays car "qui contrôle cette poussière d'îlots contrôle le monde, car par là transite le tiers du commerce mondial", a expliqué l'essayiste Guy Sorman, dans une "chronique d'ailleurs" publiée dans Le Point. Il apparait évident pour ce dernier que "l'archipel Paracels constitue le verrou méridional", en pleine mer de Chine méridionale, d'autant que "la navigation en mer de Chine dépendent notre mode de vie et notre pouvoir d'achat", et de fait la mondialisation. Raison pour laquelle, la VIIème Flotte américaine, dirigée du porte-avions "George Washington" contrôle la zone, afin d'éviter le piraterie et de s'assurer du respect des règles internationales de navigation. Dans un tel contexte, envisager les î...
Le Vietnam monte le ton
Asie/Pacifique, Mers de Chine, MONDE

Le Vietnam monte le ton

Les autorités vietnamiennes commencent à s'impatienter des actions de Beijing dans l'archipel des Spratleys, revendiqué par les deux pays. Dans des communiqués de presse virulent, les autorités ont adressé deux avertissements en une semaine à la Chine. La tension monte depuis le début de l'année. Le dernier événement fort entre les deux pays remontent à mai 2014, lorsque la Beijing entreprend un forage d'exploration pétrolier près des îles Paracels, à l'intérieur de la zone économique exclusive revendiquée par le Vietnam. L'affaire a provoqué des manifestations anti-chinoises au Vietnam, au départ soutenues par le gouvernement, elles vont vite dégénérés en émeutes. Des entreprises chinoises ont été saccagées et deux ressortissants chinois ont trouvé la mort. En réponse, un bateau de ...