Sélectionner une page

Afrique,Chine - Afrique,MONDE

CDB finance la construction d’un port en eau profonde au Nigeria

La Banque de développement de Chine (CDB) va financer à hauteur de 629 millions de dollars le premier port en eau profonde du Nigéria.

Ce projet sera fera via un consortium dirigé par China Harbour Engineering Company (CHEC), qui va construire et exploiter le premier port en eau profonde du Nigéria.

Lors de la cérémonie de signature de l’accord à Lagos, Biodun Dabiri, président du conseil d’administration du port de Lekki, a indiqué que le port en eau profonde de Lekki deviendra l’un des ports les plus profonds non seulement du Nigeria, mais également de l’Afrique subsaharienne. Il pourra accueillir de plus gros navires, faisant ainsi du Nigéria le centre de transbordement de la région.

La cérémonie a réunit des capitaines d’industrie, des représentants d’États, des diplomates et des chefs traditionnels. Le gouverneur de l’État de Lagos, Babajide Sanwo-Olu, et Chu Maoming, consulat général de Chine à Lagos, ont assisté à la cérémonie de signature.

De son côté, Zhang Aijun, un haut responsable de la CDB, a déclaré que l’Afrique joue un rôle très important dans les activités mondiales de la banque CDB.

À la fin du mois de juin 2019, la CDB a investi et a apporté des financements dans près de 500 projets de 43 pays africains, afin de soutenir le développement dans des domaines tels que les infrastructures, l’énergie, les mines, les télécommunications et les moyens de subsistance en général, d’après Zhang Aujun.

Selon lui, la banque chinoise espère considérer ce projet comme un point de départ pour développer davantage d’activités au Nigéria et contribuer au développement économique du pays.

La China Harbour Engineering Company a indiqué que la phase 1 du port en eau profonde de Lekki consiste en deux postes à quai pour navires porte-conteneurs, avec une profondeur de 16,5 mètres et une longueur totale de 680 mètres.

Le port peut accueillir des porte-conteneurs de la cinquième génération et sa capacité maximale est évaluée à 18 000 EVP (équivalent vingt pieds). Pendant cette première phase, la capacité de manutention annuelle du port pourra atteindre 1,2 million d’EVP et, une fois la phase 2 achevée, la capacité atteindra près de 2,5 millions d’EVP.

Lin Yichong, responsable de China Harbour, a félicité tous les partenaires impliqués dans ce projet, le décrivant comme un projet historique. Ce dernier a souligné qu’il permettra de renforcer les infrastructures de Lagos et de développer les communautés locales.

Il a précisé que la société disposait des capacités techniques nécessaires pour mener à bien le projet de port maritime, avec la promesse de réaliser la première phase du projet dans les 30 mois.

Chine vs Etats-Unis

Deux puissances économiques mondiales au coude à coude

Chine-Afrique

Les relations sino-africaines prennent un nouveau tournant

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques

Coin des Idées




La Chine impériale

Le MAG de la Chine

Vie de famille, LGBTQ, Sexualité, Egalité, Bien être, Chine insolite

Nos partenaires

Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :