Les dirigeants chinois et de l’Association des Nations d’Asie du Sud-Est (ASEAN) ont célébré mardi 19 juillet, le 25ème anniversaire du dialogue entre les deux parties.

Le Premier ministre laotien, Thongloun Sisoulith, qui assume actuellement la présidence tournante de l’ASEAN, a indiqué que « la Chine et l’ASEAN étaient des voisins amis liés par des montagnes et des fleuves ».

Fondée en 1967, l’ASEAN regroupe l’Indonésie, la Malaisie, les Philippines, Singapour, la Thaïlande, Brunei, le Cambodge, le Laos, le Myanmar et le Vietnam. L’organisation vise à pérenniser et accroitre les échanges économiques et commerciaux.

Il s’agit également renforcer la coopération et l’assistance mutuelle entre ses membres, offrir un espace pour régler les problèmes régionaux et peser en commun dans les négociations internationales.

Beijing est devenue un partenaire de poids au sein des sommets de l’association dès 1991, depuis les relations entre les pays membres et l’Empire du milieu n’ont eu de cesse d’accroitre.

En 2003, un partenariat stratégique est établi et 7 ans plus tard, une Zone de libre-échange Chine-ASEAN est instaurée pour faciliter les échanges économiques et commerciaux.

D’ailleurs, en novembre dernier, la Chine et l’ASEAN ont signé un accord de mise à jour de leur zone de libre échange (ZLE), donnant un nouvel élan à la coopération économique régionale dans un ensemble de domaines incluant les biens, les services, l’investissement, et la coopération économique et technologique.

L’objectif de cet accord est de consolider la communauté de l’ASEAN+3, dans le but d’amener le commerce bilatéral à 1’000 milliards de dollars (870 milliards d’euros) dès 2020.

Pour le moment, le compte n’y est pas. D’autant que le commerce bilatéral entre la Chine et l’ASEAN a enregistré une baisse cette année en raison du ralentissement économique de la Chine et des conséquences géopolitiques sur les pays-membres (crise financière, chômage croissant, Brexit, …).

Le commerce bilatéral entre la Chine et l’ASEAN est passé de 7,96 milliards de dollars en 1991 à 472,16 milliards de dollars en 2015, avec un rythme de croissance annuel de 18,5%, a indiqué la vice-ministre du commerce, Gao Yan.

De plus, entre janvier et mai, le commerce bilatéral a diminué de 7,1% en base annuelle pour tomber à 173,57 milliards de dollars.

Gao Yan a tenté de rassuré en affirmant que les deux parties « font tout leur possible pour remettre la croissance du commerce bilatéral sur la bonne voie le plus tôt possible ».

La Chine est le plus grand partenaire commercial de l’ASEAN, et l’ASEAN est le 3ème plus grand partenaire de la Chine : fin mai 2016, les investissements bilatéraux ont dépassé 160 milliards de dollars, l’ASEAN restant une destination importante des entreprises chinoises.