Avec notre stagiaire Rebecca Auque – Le Bureau général du Conseil des affaires de l’État a présenté les points centraux de la réforme « pour un système de santé performant pour la fin 2020 », afin notamment de lutter contre le Covid-19

Premier hôpital de Wuhan pour lutter contre le coronavirus, et construit en 10 jours

Le 28 juillet, le Bureau de l’Information du Conseil des affaires de l’État et les dirigeants des gouvernements provinciaux se sont penchés sur le contrôle de la pandémie de Covid-19, les assurances santé, la pharmaceutique, les hôpitaux publics, devenus les principales inquiétudes de la population.

Outre la prise en compte du traitement du Covid-19, la prévention est devenue un élément crucial, car « il faut continuer à promouvoir de profonds changements dans le traitement des maladies afin qu’ils aient des répercussions dans le domaine de la santé; optimiser la création du système global de prévention et de contrôle ainsi que les conditions fondamentales pour y parvenir », a indiqué le bureau.

Le combat contre le Covid-19 a mis à l’épreuve les services de santé nationaux et provinciaux, tout comme la mise en place d’un système de prévention, afin d’agir rapidement et efficacement pour lutter contre le Covid-19.

Le bureau d’information du gouvernement a souligné que la réforme de la santé « ne doit pas reléguer la prévention mais doit créer une série de mesures pour l’intégrer dans le système de santé ».

Raison pour laquelle, Ou Xiaoli, directeur de la Commission nationale pour le développement et la réforme, a expliqué qu’en 2020, « les fonds publics alloués pour la santé sont deux fois plus élevés que ceux de l’année précédente, en réduisant les fonds alloués à d’autres domaines, le gouvernement supporte les innovations dans celui de la santé publique ». 

D’après ce dernier, il existe sept éléments pour augmenter les capacités d’innovation dans le domaine de la santé de façon exponentielle. Cela inclut le suivi médical des patients, l’augmentation du nombre de salles d’examen, de salles d’observation et de salles d’attente plus grandes dans les hôpitaux de seconde zone, ainsi que tous les équipements nécessaires, afin d’accroitre les capacités de détection des maladies infectieuses. Tous les hôpitaux principaux doivent aussi avoir des procédures et des connaissances spécifiques sur les maladies infectieuses, dont le Covid-19.

Par ailleurs, « la réforme de santé doit aussi se concentrer sur la garantie des soins intensifs performants face à la pandémie » de Cvodi-19. Ainsi, toutes les provinces doivent avoir un certain nombre d’infrastructures adaptées, afin d’assurer des soins pour les patients en état critique et avoir une réserve d’équipements spécifiquement prévus pour eux ainsi que des équipements d’urgence pour gérer les situations d’urgence.

Les autorités provinciales doivent aussi avoir un hôpital de référence possédant toutes les ressources nécessaires pour obtenir des renseignements sur la santé du patient. Par ailleurs, elles doivent assurer l’obtention d’urgence d’équipements, de masques chirurgicaux, de tenues de protection et de lunettes spécifiques, afin de lutter efficacement contre le Covid-19 entre autre.