En février 2017, HNA avait racheté 3% du capital, puis 5% en mars, et désormais, la compagnie chinoise devient le premier actionnaire, avec 9,9%, lui permettant de fixer la stratégie de la banque et de nommer son patron.

Certains observateurs européens s’inquiètent car désormais Beijing pourra contrôler le financement des PME, de l’Etat Allemand, de la sécurité sociale allemande.

L’investissement global d’HNA dans Deutsche Bank représente, au cours actuel de l’action, une somme de près de 3,4 milliards d’euros.  Le renforcement de HNA intervient au moment où Deutsche Bank doit payer des sanctions financières infligées par les autorités américaines et suite à l’annonce d’une augmentation de capital de 8 milliards d’euros.

HNA est passé devant les fonds contrôlés par l’ex-Premier ministre du Qatar Cheikh Hamad ben Djassim al Thani, qui ont augmenté l’an dernier leur participation combinée à un peu moins de 10% en incluant les options.