Le gouvernement chinois a annoncé le départ imminent d’un envoyé spécial vers la Corée du Sud, où la situation sur la péninsule sera évoquée, à la veille de possibles discussions entre Séoul et Pyongyang.

Le vice-ministre chinois des affaires étrangères, Kong Xuanyou, procédera à des « échanges de vue » le 5 et 6 janvier avec Lee Do-hoon, émissaire sud-coréen en charge des pourparlers de paix, a annoncé un porte-parole du ministère.

La rencontre intervient après que le leader nord-coréen Kim Jong-un, dans son message du Nouvel An, a proposé un dialogue sur l’éventuelle participation de Pyongyang aux Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang 2018, qui se dérouleront en Corée du Sud, mais aussi « d’autres questions d’intérêt mutuel« .

D’ailleurs, la Corée du nord et la Corée du sud  ont remis en service le 3 janvier un téléphone rouge transfrontalier fermé depuis 2016, après l’annonce de Kim Jong-Un.

« La réunion aura lieu dans le cadre des efforts pour renforcer la communication stratégique concernant le problème nucléaire du Nord, conformément à l’accord conclu lors d’un sommet entre les deux pays l’année dernière« , a déclaré le porte-parole du ministère sud-coréen des affaires étrangères, Noh Kyu-duk, lors d’un point presse.

« Il partageront également leur évaluation de la situation de la péninsule coréenne dans le sillage de l’annonce du Nord dans le discours du Nouvel An (du dirigeant nord-coréen) et auront une discussion détaillée sur la direction de leurs plans futurs » a indiqué ce dernier.