Une nouvelle mesure chinoise pour les passagers aériens entrants en Chine pour promouvoir les échanges transfrontaliers et lutter contre la pandémie de Covid-19.

La dernière mesure de la Chine pour lutter contre la pandémie de Codi-19 est de fournir obligatoirement les résultats négatifs des tests d’acide nucléique de Covid-19 pour les passagers aériens entrants.

Cette mesure vise à faciliter le flux du personnel transnational en Chine, a déclaré Wang Wenbin, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Ce dernier a indiqué qu’elle « contribuera à promouvoir le flux du personnel transnational, à assurer la reprise du travail et de la production dans différents pays et à faciliter le rétablissement des échanges de personnel » dans toute la Chine.

L’Administration de l’aviation civile de Chine, l’Administration générale des douanes et le ministère des Affaires étrangères ont publié une déclaration commune annonçant que les passagers des vols à destination de la Chine doivent fournir un résultat de test négatif avant l’embarquement.

Selon lui, le test d’acide nucléique est actuellement une méthode de diagnostic importante pour identifier le COVID-19 et quasiment tous les pays le reconnaissent. « Comme l’épidémie dans certains pays a été maîtrisée ou mieux atténuée, il y avait de plus en plus de signes de reprise progressive des échanges du personnel et des vols internationaux » a expliqué ce dernier.

Les passagers chinois et étrangers prenant des vols vers la Chine doivent effectuer un test dans les cinq jours précédant l’embarquement, et les compagnies aériennes concernées vérifieront le résultat du test lors de l’embarquement.