La fête chinoise traditionnelle Laba, célébrée le 8e jour du 12e mois du calendrier lunaire marque le commencement des célébrations du Nouvel an chinois.

Cette année, la fête a lieu le 24 janvier. La célébration de cette fête a débuté au cours de la dynastie des Song (960-1279) et est devenue populaire durant la dynastie des Qing (1644-1911).

A cette occasion, les gens mangent de la bouillie de Laba, contenant du riz, des haricots, des noix séchées, du fromage de soja, de la viande ou d’autres. Celle-ci est parfois composée d’au moins huit ingrédients, et préparent de l’ail mariné pour célébrer cet événement.

Cette fête est particulièrement populaire dans le Nord du pays, car elle marque le début de l’hiver. Dans la tradition, la fête de Laba est caractérisée par une double offrande, au ciel et à la terre d’une part, aux dieux et aux ancêtres de l’autre.

Surnommé Festival de Laji, signifiant Fête du Sacrifice de la fin de l’année, cette fête tire ses origines dans la Chine ancienne et de son lien avec des rituels de sacrifice remontant à l’Antiquité.

Certains ont expliqué que le Bouddha Sakyamuni avait atteint l’illumination le huitième jour du douzième mois lunaire. Avec l’introduction du Bouddhisme en Chine, le Festival de Laba est aussi connu comme la Journée de l’Illumination.

L’une des trois principales coutumes du Festival Laba que sont  la consommation de bouillie de riz de Laba et la fabrication d’ail Laba, il y a le culte des ancêtres.

À la fin de l’année, les chinois ont plus de temps libre pour se préparer au sacrifice aux ancêtres. En effet, le 12e mois lunaire s’appelle « La Yue« , ce jour est lié à la coutume du sacrifice.

Le culte des ancêtres, appelé « 腊 » (la) en chinois, et le sacrifice pour les dieux, appelé « 蜡 » (la), sont des célébrations, qui ont tous deux fréquemment lieu au 12e mois. Cela a conduit au nom traditionnel du mois : la yue (腊月). Deuxièmement, l’hiver est la morte-saison pour les agriculteurs afin qu’ils aient le temps de trouver des choses à brûler pour le sacrifice. Le radical « 腊 » représente le sacrifice de viande à ses ancêtres (« 月 » symbolise la viande).