Par Abraham Bayili – Les Etats africains et la république populaire de Chine «attendent avec impatience» le troisième sommet du Forum sur la coopération Sino-Afrique qui se tiendra à Beijing en septembre prochain. L’information a été portée aux journalistes le jeudi 16 août au cours d’un dîner de presse offert par l’ambassade de Chine au Burkina Faso.

Le renforcement de la solidarité et de la coopération entre les Etats africains et la Chine aidera sans aucun doute les deux parties à relever les défis communs et travailler ensemble pour construire une communauté de destin dans le monde. Le forum Sino-Afrique constitue ainsi une communauté de destin et se présente comme un véritable cadre de développement des relations bilatérales.

Pour Li Jian, chargé d’Affaire de l’Ambassade de Chine près le Burkina Faso, «le prochain sommet va permettre de planifier le développement des relations Sino-Afrique dans une nouvelle ère et poussera la communauté internationale à avoir une vision plus objective et impartiale du développement des relations sino-Afrique».

Poursuivant son intervention devant les Hommes de presse, il a fera savoir que le forum de septembre prochain sera articulé autour de cinq grands objectifs à savoir : élever l’amitié Sino-Afrique à un nouveau niveau, préciser l’orientation future de ces relations, améliorer la coopération économique et commerciale entre les deux parties, aider la coopération Sino-africaine à parvenir à un développement plus coordonné et plus équilibré et promouvoir davantage la coopération Sud-Sud.

«A l’heure actuelle, tous les préparatifs du sommet 2018 du Forum à Beijing progressent activement et de façon ordonnée» a conclu LI Jian. Pour mémoire, le forum sur la coopération Chine-Afrique a été créé officiellement suite à la conférence ministérielle de l’an 2000 qui s’est tenue du 10 au 12 octobre à Beijing.

Il a pour objectifs d’engager des consultations sur un pied d’égalité, d’approfondir la connaissance mutuelle, d’élargir les consensus, de renforcer l’amitié et de promouvoir la coopération. Les membres du forum sont la Chine et les 53 pays africains qui ont établi les relations diplomatiques avec la Chine ainsi que la commission de l’Union africaine. Parmi eux, le Burkina Faso est le dernier membre. On estime une création d’environ plusieurs millions de postes d’emploi par toutes les sociétés chinoises installées en Afrique dont le nombre est à plus de 10 mille

Selon un rapport publié par Ernst&young, la Chine a investi depuis 2005 dans plus de 293 projets avec un montant de 66.4 milliards dollars et créé 130 mille postes d’emploi. D’après les sondages sur 1000 sociétés chinoises publiés par MCckinsey&Company au juin 2017, 300 000 postes d’emploi ont été créés, dont 89% sont pour des habitants locaux.

Nébilibie Abraham BAYILI, journaliste et homme de lettres burkinabè. Il a été rédacteur en chef de 2002 à 2010 du bimensuel l’Eveil Education. Auteur de plusieurs publications dans des magazines, sites internet et quotidiens burkinabè comme Sidwaya Mag, lefaso.net ; Abraham Bayili est depuis 2016 fondateur et directeur de publication du site d’information en ligne, DikouAfriaca