Le département américain du commerce va approuver une nouvelle règle permettant aux entreprises américaines de travailler avec Huawei Technologies en Chine, afin d’établir des normes pour les réseaux 5G de prochaine génération.

Les ingénieurs de certaines entreprises technologiques américaines ont cessé de collaborer avec le géant des télécommunications Huawei pour développer des normes, après la publication d’une liste noire l’an dernier par le Département du commerce.

Cette liste noire a suscité de nombreux doutes de la part des entreprises de technologie et de l’information, qui ne parvenait plus à travailler avec le plus grand fabricant mondial d’équipements de télécommunications.

Après plus d’un an d’incertitude, le ministère a rédigé une nouvelle règle pour résoudre le problème. Cette directive autorise les entreprises américaines à participer à des organismes de normalisation dont Huawei est également membre, ont indiqué les sources à l’agence de presse Xinhua.

Le projet est en cours d’examen final au Département du commerce et, s’il est approuvé, il serait soumis à l’approbation d’autres agences.

« Alors que nous approchons de la fin de l’année, il est bien plus que temps que cela soit résolu et clarifié », a déclaré Naomi Wilson, directrice principale des politiques pour l’Asie au Information Industry Industry Council (ITI), qui représente des entreprises comme Amazon, Qualcomm et Intel.