Appelé Gong Shou Dao (GSD), ce nouvel art martial inspiré du tai-chi, a été dévoilé par ses créateurs, le PDG du groupe Alibaba, Jack Ma et l’acteur Jet Li. Leur but est de faire du GSD un sport olympique.

« Depuis que les arts martiaux ont figuré aux Jeux asiatiques de 1990, tous les professionnels d’arts martiaux de Chine pensent au jour où ils participeront aux Jeux olympiques. Nous y travaillons depuis plusieurs décennies, mais ce n’est pas encore le cas« , a expliqué Jet Li, lors d’une présentation spectaculaire.

Pour ce dernier, il n’y a pas de raison à ce que les arts martiaux ne soient pas reconnus aux Jeux olympiques. « Quand j’ai fait part à mon ami Jack Ma de mes idées il y a plusieurs années, nous sommes tombés d’accord sur le fait que nous n’avions pas encore posé la question de front », a indiqué la star.

Placé sur une plate-forme d’1,5m de hauteur et de 3m de diamètre, deux personnes s’affrontent en utilisant les techniques traditionnelles du Tai-chi.  Pour Jack Ma, l’objectif est de rendre hommage au sport et de promouvoir le GSD.

Les deux hommes ont alors décidé d’étudier les différentes expériences japonaises et sud-coréennes, qui font reconnaître le judo et le taekwondo aux JO. Face à leurs observations, ils se sont lancé le défi de créer un type d’art martial typiquement chinois, répondant aux critères des sports olympiques.

Le tai-chi, art martial chinois, est apparu comme le sport à promouvoir à l’échelle mondiale. « Il y a environ 150 millions de personnes qui pratiquent le tai-chi dans le monde, mais la plupart ont plus de quarante ans. Si nous voulons impliquer plus de jeunes et répondre aux normes olympiques, nous devons apporter quelques changements« , a précisé Jet Li.

D’après ce dernier, « la plupart des gens pratiquent le tai-chi par eux-mêmes, nous parlons de tai-chi 1.0. Certains pratiquent un tai-chi plus énergique que nous appelons tui-shou, c’est la version 2.0 ». Or pour les deux hommes, le GSD est une version 3.0, qui intègre plus d’éléments des sports modernes.

« Nous savons qu’il ne sera pas facile d’obtenir une qualification pour les Jeux olympiques, et nous prenons le risque d’essuyer de nombreux échecs, mais nous devons essayer« , a assuré Jet Li.

De son côté, Jack Ma a assuré que « le tai-chi est une philosophie qui met l’accent sur l’équilibre du yin et du yang, les deux principes opposés de la nature. J’utilise cette philosophie dans la gestion de mon entreprise et je suis convaincu que cela peut bénéficier à chacun au quotidien ».

Pratiquant le Tai-chi depuis près de 30 ans, il vante très souvent les bienfaits pour la santé. Pour ce dernier, « le tai-chi mérite une place de choix dans le monde du sport en Chine et à l’étranger ».

Un court métrage intitulé Gong Shou Dao a été diffusé dans les cinémas du pays et sur des sites de partage de vidéos. Ce film met en évidence Jack Ma et onze célèbres champions d’arts martiaux et acteurs, destinés à promouvoir cette nouvelle forme d’art martial.