Le président élu américain Joe Biden a déclaré que les Etats-Unis devaient négocier avec leurs alliés, pour mettre en place des normes commerciales mondiales pour contrer l’influence croissante de la Chine.

Ce dernier a indiqué qu’il prendra part à un nouvel accord commercial en Asie soutenu par la Chine. Certains se demandent si les Etats-Unis signeraient le Partenariat économique régional global (RCEP) conclu par quinze d’Asie du Sud-Est. Or, Joe Biden (image ci-contre) a dit ne pas pouvoir évoquer pour l’instant la politique commerciale américaine, car il n’est pas encore en poste.

« Nous représentons 25% (…) de l’économie dans le monde. Nous devons être alignés avec d’autres démocraties, pour 25% supplémentaires voire davantage, afin que nous puissions fixer la feuille de route au lieu de voir la Chine et d’autres dicter les conclusions parce qu’ils ont le champ libre », a déclaré l’ancien sénateur et vice-président américain.

La signature du RCEP a donné naissance au plus vaste bloc mondial de libre-échange, couvrant 30% de l’économie mondiale et 30% de la population mondiale. La Chine, le Japon et la Corée du Sud font partie des signataires.

Ce partenariat a un impact sur la diplomatie américaine dans la région Asie-Pacifique, après que le président sortant Donald Trump a quitté en 2017 le Partenariat transpacifique (TPP), qui avait été négocié par Washington lorsque Joe Biden était vice-président.

Joe Biden a déclaré avoir un projet commercial complet dont il discutera le 21 janvier prochain, après son investiture à la présidence américaine. Cependant, des conseillers ont annoncé qu’il n’entendait pas supprimer d’emblée les droits de douane visant les produits importés de Chine.