La Chine apporte son aide aux italiens

par | Mar 12, 2020 | 2019-nCoV, Europe, Santé

Un avion-cargo affrété a décollé de l’aéroport international Xiaoshan de Hangzhou, capitale de la province du Zhejiang le 11 mars. Il transportait 4 556 colis de matériel de secours en cas de catastrophe à destination de l’Italie touchée par l’épidémie.

60 millions d’Italiens sont soumis depuis le 10 mars à de sévères restrictions dans leurs déplacements pour tenter d’enrayer la propagation du virus, qui a fait au moins 827 morts et contaminé plus de 12.000 personnes dans le pays.

Après l’Irak et l’Iran, «un groupe de neuf personnes avec du matériel de soins intensifs, des produits de protection médicale et d’autres biens quittera aujourd’hui Shanghai pour Rome», a indiqué un porte-parole de la diplomatie chinoise, Geng Shuang.

Les matériaux, le premier lot en provenance de la province du Zhejiang, comprenaient des masques médicaux, des masques N95, des blouses, des vêtements de protection, des lunettes et des gants en latex donnés par des personnes de tous les milieux de la société au Zhejiang, qui compte actuellement plus de 300 000 habitants vivant et exploitant des opportunités d’affaires en Italie.

Une grande partie du matériel offert, pesant 26,4 tonnes au total, a été donné par les comtés de Qingtian et Wencheng, les villes natales de la plupart des chinois d’outre-mer du Zhejiang, ont expliqué les autorités.

« La Chine surmontera les difficultés et fournira à l’Italie des fournitures médicales et augmentera les exportations de fournitures et d’équipements pour répondre aux besoins urgents », a déclaré Wang Yi, ministre des affaires étrangères.

Lors d’une conversation téléphonique le 10 mars, avec son homologue italien, Luigi Di Maio, le diplomate chinois a déclaré que la Chine souhaitait envoyer des équipes médicales en Italie pour aider à combattre le nouveau coronavirus.

Wang Yi a également indiqué que « le peuple chinois n’oubliera jamais le soutien précieux apporté par l’Italie quand la Chine traversait les moments les plus difficiles dans la lutte contre le virus ».

« Les villes et provinces chinoises qui comptent des villes sœurs jumelées avec des pairs italiens, ainsi que des entreprises chinoises, se sont engagées à apporter leur aide », a précisé l’agence de presse, Xinhua.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :