L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déclaré que la Chine devrait fournir des données plus détaillées et plus précises sur le COVID-19.

De plus, l’OMS a critiqué la nouvelle méthodologie « trop étroite » d’un décès attribué au Covid-19 par la Chine, affirmant que les données de Pékin « sous-représentent » l’ampleur de la flambée épidémique.

Pour la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Mao Ning, « depuis le déclenchement du COVID-19, la Chine partage des informations et des données avec la communauté internationale de manière ouverte et transparente ».

Cette dernière a attesté que le gouvernement « a gardé des canaux ouverts pour une communication étroite à trois niveaux avec le siège de l’OMS, le Bureau régional du Pacifique occidental et le Bureau de représentation en Chine. Les chiffres préliminaires montrent que depuis le premier signalement de l’épidémie de COVID-19, les deux parties ont eu plus de 60 échanges techniques sur le confinement, le traitement, la recherche et le développement de vaccins et la recherche des origines du COVID-19 ».

Détaillant les mesures prisent, Mao Ning a souligné que la Chine a tenu plusieurs réunions techniques avec l’OMS. Je voudrais revenir brièvement sur ces réunions :

  • le 9 décembre 2022, la Commission nationale de la santé (CNS) de Chine a tenu une réunion spéciale avec le bureau de représentation de l’OMS en Chine, au cours de laquelle la CNS a informé l’OMS du confinement et du traitement du COVID-19 en Chine.
  • le 30 décembre 2022, la Chine et l’OMS ont tenu une autre réunion technique sur le COVID-19. Les deux parties ont échangé leurs points de vue sur la situation actuelle de l’épidémie de COVID-19, les soins cliniques, la vaccination et d’autres questions techniques. Les experts chinois ont partagé en détail le contexte et la base de l’optimisation de la politique et ont fait un point complet sur la situation actuelle en Chine.
  • le 3 janvier 2023, la Chine, à l’invitation de l’OMS, a envoyé des experts du Centre de contrôle et de prévention des maladies à une réunion du Groupe consultatif technique de l’OMS sur l’évolution du COVID-19, où nous avons fait une mise à jour complète de l’évolution récente de l’épidémie et des variants du COVID-19 en Chine.
  • le 5 janvier 2023, l’OMS tiendra une réunion d’information avec les États membres. La Chine a demandé à des experts compétents de participer à cette réunion, où ils informeront plus en détail l’OMS sur le confinement de l’épidémie de COVID-19 en Chine et répondront aux questions techniques qui préoccupent les autres parties.

Ces réunions « se sont déroulées sans heurts et ont donné des résultats positifs. Les informations et les données que la Chine a partagées ont aidé les scientifiques de tous les pays à se renseigner sur l’évolution du virus en Chine et ont renforcé la confiance de la communauté scientifique mondiale dans la réponse de la Chine au COVID-19. »

Pour elle, « nous continuerons à mener des activités, notamment des échanges techniques avec l’OMS. Nous espérons que le Secrétariat de l’OMS adoptera une position scientifique, objective et juste et jouera un rôle positif dans la lutte contre l’épidémie au niveau mondial ».