La mission de recherche conjointe entre la Chine et l’OMS va promouvoir la coopération mondiale dans le traçage de l’origine du COVID-19, a indiqué un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Alors que le rapport sur la recherche mondiale sur le traçage des origines du Covid-19, à la suite d’une recherche conjointe avec la Chine sur des questions, telles que les voies de transmission du virus et les futures enquêtes dans différents pays.

Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus

Au total, 34 experts de l’OMS et de la Chine ont mené conjointement une recherche de 28 jours, du 14 janvier au 10 février, à Wuhan (Chine). Les Etats-Unis et treize pays alliés ont exprimé leurs « préoccupations » dans une déclaration commune au sujet de ce rapport, réclamant à la Chine de donner « pleinement accès » à ses données.

De son côté, le directeur de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a demandé une enquête sur l’hypothèse d’une fuite du virus d’un laboratoire en Chine, afin d’expliquer l’origine de la pandémie, et a critiqué le partage insuffisant des données par la Chine lors de la mission des experts internationaux cet hiver.

Cette hypothèse a été défendue avec force par l’administration américaine sous la présidence de Donald Trump. La Chine a toujours nié cette possibilité.

Après la publication de ce rapport, un porte-parole du ministère des Affaires étrangères a indiqué que « la Chine estime que cette recherche conjointe jouera un rôle positif dans la promotion de la coopération mondiale en matière de traçage de l’origine du Covid-19 ».

« La Chine est convaincue que la recherche conjointe menée par l’OMS et la Chine jouera un rôle positif dans la promotion de la coopération mondiale dans le traçage de l’origine du COVID-19 », a indiqué le porte-parole de la diplomatie chinoise.

Le porte-parole a salué les experts chinois et internationaux qui ont pris part à cette étude commune pour leur engagement en faveur de la science, leur diligence inlassable et leur professionnalisme.

Cliquez sur l’image pour accéder à notre Édition spéciale!

Il a ajouté que la Chine a toujours soutenu la recherche scientifique mondiale sur le traçage du virus et ses voies de transmission. La Chine a co-parrainé la 73e résolution de l’Assemblée mondiale de la Santé sur le Covid-19 et soutient la coopération dirigée par l’OMS en matière de recherche sur les sources zoonotiques entre les États membres.

« Malgré la tâche difficile de la prévention et du contrôle au niveau national, la Chine a invité à deux reprises des experts de l’OMS pour la recherche des origines », a indiqué le porte-parole, ajoutant que des experts chinois et internationaux de l’OMS et de dix pays avaient formé une équipe commune et mené des recherches conjointes pendant 28 jours à Wuhan du 14 janvier au 10 février de cette année.

La Chine « a offert les moyens nécessaires pour faciliter le travail de l’équipe, démontrant pleinement son ouverture, sa transparence et son attitude responsable ». Le porte-parole a indiqué que l’étude des origines est « une question de science, qui devait être menée conjointement par des scientifiques du monde entier ».

Il a assuré que « la politisation de cette question ne ferait qu’entraver sérieusement la coopération mondiale dans l’étude des origines, compromettre la coopération anti-pandémique et coûter plus de vies, ce qui va à l’encontre de l’aspiration de la communauté internationale ».

« L’étude des origines est également une mission mondiale qui doit être menée dans plusieurs pays et lieux, et la Chine est convaincue que l’étude conjointe entre l’OMS et la Chine stimulera efficacement la coopération mondiale dans la recherche des origines », a-t-il ajouté.