Le président russe Vladimir Poutine a assuré ce 11 septembre que Moscou et Beijing comptaient utiliser davantage leurs monnaies nationales, et non le dollar, pour leurs échanges commerciaux.

« La partie russe comme la partie chinoise ont confirmé leur intérêt à utiliser de manière plus active les monnaies nationales pour les règlements communs », a déclaré le président russe après avoir reçu son homologue chinois Xi Jinping lors d’un forum économique à Vladivostok, dans l’Extrême orient russe.

« Cela renforcera la stabilité du traitement par les banques des opérations d’import-export dans les conditions de risque persistant sur les marchés mondiaux », a-t-il ajouté.

Ces déclarations interviennent dans un contexte de sanctions économiques imposées par les Occidentaux à la Russie depuis l’éclatement de la crise ukrainienne en 2014. De plus, les tensions sino-américaines s’ajoutent à la volonté de la Chine de s’orienter vers son voisin.

De janvier à juillet 2018, le commerce bilatéral entre la Chine et la Russie a affiché une augmentation de 25,8 % par rapport à la même période de 2017 pour atteindre 58,35 milliards de dollars (50,2 mds €).

Les relations économiques et diplomatiques entre la Chine et la Russie se sont renforcées ces dernières années, à tel point que le président russe, Vladimir Poutine a estimé qu’il y a « toutes les raisons de penser que d’ici à la fin de l’année, nous arriverons au niveau record de 100 milliards de dollars ».

« Notre amitié se renforce tout le temps », a indiqué de son côté le président Xi Jinping, qui souhaite atteindre « une nouvelle altitude » dans les relations.