Shanghai Disney Resort a annoncé sa fermeture temporaire à partir du 21 mars 2022en raison de la résurgence de la COVID-19.

Les zones fermées comprennent Shanghai Disneyland, Disneytown et le parc Wishing Star, d’après une annonce publiée par Shanghai Disney Resort. « Shanghai Disney Resort informera les visiteurs dès la confirmation d’une date de reprise des services », a indiqué la société dans un communiqué de presse.

Plusieurs millions de personnes sont confinées en Chine, avec des villes imposant des restrictions totales ou partielles à la circulation. Shanghai, Shenzhen et Tangshan font partie des mégapoles touchées.

La Chine continentale a signalé le 20 mars 2022, 1.947 cas de Covid-19 transmis localement, a déclaré ce 21 mars la Commission nationale de la santé.

Parmi les nouvelles infections locales signalées le 17 mars, 1.542 ont été rapportées au Jilin, 154 au Fujian, 51 au Hebei, 38 au Guangdong, 35 au Liaoning, 27 au Heilongjiang, 24 à Shanghai, 18 à Tianjin, quatorze au Shaanxi, treize au Shandong et dix au Hunan.

Cliquez sur l’image pour accéder à notre Édition spéciale!

Quant aux autres régions de niveau provincial, six cas de Covid-19 ont été signalés au Gansu, quatre à Beijing, quatre au Yunnan, deux en Mongolie intérieure, deux au Zhejiang, un au Jiangxi, un au Henan et un à Chongqing.

Un total de 80 cas importés de Covid-19 ont été enregistrés le 20 mars en Chine continentale, a indiqué la commission. En outre, six cas suspects de Covid-19, tous importés, ont été rapportés à Shanghai.

Au total, 2.492 cas asymptomatiques ont été nouvellement signalés le 20 mars, dont 2.384 cas locaux, selon la commission. Le nombre total de cas confirmés de COVID-19 signalés en Chine continentale, qu’ils soient locaux ou importés, s’élevait à 132.226, le 20 mars.

Des tests de masse ont également lieu. Dans la province du Henan, les étudiants de nombreuses universités ne sont pas autorisés à quitter le campus.

Pendant plus de deux ans, la Chine a relativement bien géré la pandémie grâce à sa politique du zéro-Covid, qui a permis de maîtriser rapidement les épidémies sur l’ensemble du pays. Mais, depuis l’arrivée du variant Omicron, qui se propage rapidement, les chiffres ont rapidement grimpé.

Les autorités ont désormais une stratégie « dynamique », consistant à imposer des restrictions strictes, ciblées et à court terme, afin de limiter l’impact sur l’économie et la vie quotidienne.

A Shenzhen, Les services du gouvernement, les entreprises et les affaires retrouveront un rythme normal d’activité à partir de ce 21 mars, alors que la dernière résurgence de Covid-19 s’atténue, ont annoncé les autorités locales.

La ville a reprit ses services de métro et de bus, selon une circulaire publiée par le centre de prévention et de contrôle de la Covid-19 de Shenzhen. « Les autorités déploient des mesures pour assurer la sécurité et la stabilité des chaînes industrielle et d’approvisionnement, et une vie et un travail sereins pour les habitants », a indiqué la circulaire du gouvernement municipal.

« Après trois séries de tests d’acide nucléique effectués dans toute la ville depuis le 14 mars, la situation de prévention et de contrôle de la COVID-19 à Shenzhen reste sérieuse, mais globalement contrôlable », ont souligné les autorités.