La Chine lutte contre la perte de production agricole

par | Sep 9, 2021 | POLITIQUE

Dans le cadre de la conférence internationale sur les pertes et le gaspillage alimentaire, le vice-ministre de l’Agriculture et des Affaires rurales, a indiqué que la question des pertes de production agricole sera étudiée.

«La réduction du gaspillage dans la production agricole renforce la production et une coopération internationale accrue peut aider à atteindre cet objectif», a déclaré le vice-ministre de l’Agriculture et des Affaires rurales Ma Youxiang, lors d’une conférence de presse  sur la conférence internationale de trois jours sur les pertes et gaspillages alimentaires qui s’ouvrira le 9 septembre à Jinan, capitale de la province du Shandong (est de la Chine), une importante zone de production céréalière.

Cette conférence a été proposée par le président Xi Jinping en novembre 2020 lors du 15e Sommet des dirigeants du G20. Ce dernier avait déclaré que «nous devons aussi attacher une haute importance au défi de la sécurité alimentaire et soutenir l’organisation en 2021 par les Nations Unies du Sommet sur les systèmes alimentaires. La Chine propose d’organiser en temps opportun une conférence internationale sur la réduction des pertes et gaspillages de nourriture et sera heureuse de voir les membres du G20 et les organisations internationales concernées y participer activement».

De son côté, Ma Youxiang a expliqué que les pertes alimentaires représentent 14% de la production, sur la base d’un rapport de 2019 de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, au niveau mondial.

Ce dernier a indiqué que la production mondiale de nourriture s’élevait à environ 2,8 milliards de tonnes, et que si le gaspillage était réduit d’un point de pourcentage, 28 millions de tonnes de nourriture seraient économisées, ce qui suffirait à faire vivre 70 millions de personnes pendant un an, ou équivaudrait à la production de 5,33 millions d’hectares de terres agricoles.

Ma Youxiang a également indiqué que «l’effort de réduction du gaspillage alimentaire sera un ‘projet systématique’ qui implique une coopération mondiale, car des réformes sont nécessaires dans des domaines tels que la production et la consommation alimentaires, les chaînes d’approvisionnement nationales et le commerce international».

Il a également souligné que la Chine a fait d’énormes efforts pour réduire le gaspillage alimentaire, principalement en améliorant les installations agricoles et les infrastructures logistiques.

Lire aussi : L’agriculture et les zones rurales ont leur « document central n°1 »

De plus, la sécurité alimentaire et le gaspillage alimentaire ont été soulignés dans le «Document central n°1» de 2021, le premier document publié chaque année par le Comité central du Parti communiste chinois et le Conseil des affaires d’État, le gouvernement chinois.

L’organe législatif suprême de la Chine a promulgué une loi contre le gaspillage alimentaire en avril et a intensifié la publicité sur cette question. Ma Youxiang a expliqué que la Chine accordé «une grande importance aux échanges dans le secteur agricole et qu’elle souhaitait aider les pays en développement à renforcer leur sécurité alimentaire».

Les ministres de l’agriculture d’un certain nombre de membres du G20, dont l’Italie, les États-Unis, le Royaume-Uni, la France et l’Indonésie, participeront à l’événement. Parmi les participants figureront également des représentants d’organisations internationales, des diplomates, des universitaires et des dirigeants d’entreprises étrangères, a précisé Ma Youxiang.

D’autant que les données des Nations Unis ont montré que 155 millions de personnes dans le monde vivaient dans l’ombre de l’insécurité alimentaire l’année dernière, un record sur les cinq dernières années.

De plus, la chaîne d’approvisionnement alimentaire mondiale a été perturbée par la pandémie de COVID-19, une vingtaine de pays imposant des limites aux exportations alimentaires, obligeant les États à reconsidérer les chaînes d’approvisionnement pour plus de sécurité. D’autant plus que des invasions de criquets pèlerins ont également endommagé les cultures dans un certain nombre de pays, poussant les dirigeants à réduire leurs exportations.

Ma Youxiang a rappelé que «la Chine est un grand producteur de céréales, le plus grand importateur de denrées alimentaires et le deuxième exportateur. Sa production céréalière a atteint 669 millions de tonnes l’année dernière, soit la sixième année consécutive où elle a dépassé les 650 millions de tonnes».

«La Chine a cimenté sa capacité à se nourrir elle-même, ce qui représente une énorme contribution à la sécurité alimentaire mondiale», a-t-il noté.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :