La Chine a rejeté l’appel de l’Australie à supprimer un tarif douanier sur ses exportations d’orge, ont déclaré deux sources à l’agence de presse britannique Reuters.

La Chine tourne le dos à un commerce d’une valeur d’environ 1,5 milliard de dollars australiens (1,05 milliard de dollars) en 2018.

Le rejet intervient après que l’Australie a demandé un examen formel des droits totalisant 80,5% que la Chine a imposés cette année, invoquant comme motifs les subventions et le dumping, des activités que l’Australie a refusées, a rapporté Reuters.

Lire aussi : Beijing compte statuer sur l’orge australien

La Chine exporte 70% de son orge, selon les données du gouvernement. «Nous avons été informés la semaine dernière que la candidature n’avait pas abouti», a déclaré une source du gouvernement australien, qui a demandé l’anonymat car il n’est pas autorisé à parler aux médias.

Ce dernier a indiqué à l’agence de presse Reuters, que «nous sommes extrêmement déçus, mais pas surpris». Son rejet obligera les agriculteurs australiens à vendre de l’orge à l’industrie nationale de l’élevage à des prix inférieurs à ceux que les ventes à la Chine auraient gagnés.