Un avion espion américain a pénétré une zone d’exclusion aérienne que l’armée chinoise utilise pour mener des exercices militaires à tir réel. La Chine a alors réagit.

Avion américain de reconnaissance à haute altitude U-2

Wu Qian, porte-parole du ministère de la Défense nationale, a exprimé la ferme opposition de la Chine à l’intrusion d’avions de reconnaissance américains dans sa zone d’exclusion aérienne.

Il a exhorté Washington à cesser immédiatement de telles provocations et à prendre des mesures concrètes pour sauvegarder la paix et la stabilité régionales entre la Chine et les Etats-Unis.

Wu Qian a précisé que l’avion de reconnaissance à haute altitude U-2 a survolé un espace aérien réservé aux exercices de tir réel par la Zone de commandement du Nord de l’Armée populaire de libération.

« L’intrusion a gravement affecté les exercices normaux et les activités d’entraînement de la Chine, et violé les règles de conduite pour la sécurité aérienne et maritime entre la Chine et les Etats-Unis, ainsi que les pratiques internationales pertinentes », a déclaré le porte-parole.

« L’action américaine aurait facilement entraîné des erreurs de jugement et même des accidents », a indiqué le porte-parole, ajoutant que cet acte était une « provocation évidente ». « La Chine s’oppose fermement à de telles actions provocatrices et a déposé des représentations solennelles auprès de la partie américaine », a-t-il souligné.

La colère de la Chine survient dans un contexte de fortes tensions entre Washington et Beijing qui s’affrontent sur plusieurs questions à la fois technologiques, militaires, commerciales et politiques.

Les forces navales américaines conduisent régulièrement des opérations près de Taïwan et en mer Chine méridionale, contestant les revendications territoriales de la Chine dans la région.