La Chine enregistrera un développement économique soutenu et sain au cours de la période 2021-2025 en mettant l’accent sur l’amélioration qualitative de la croissance, selon le Comité central du Parti communiste.

Le président Xi Jinping et les membres du Comité central, principal organe de décision du PCC au pouvoir en Chine depuis 1949, se sont réunis à huis pour parachever le 14ème plan quinquennal, qui encadre le développement économique et social du pays.

« A présent et pour la prochaine phase, le développement de notre pays reste dans une période d’importantes opportunités stratégiques mais de nouveaux développements ont lieu en matière d’opportunités et de défis », a indiqué l’agence de presse Xinhua.

D’autant plus que l’environnement extérieur à la Chine « devient plus compliqué, avec des incertitudes accrues ».

La Chine se fixe pour objectif de porter d’ici 2035 son produit intérieur brut (PIB) par habitant au niveau de celui des pays modérément développés, précise-t-elle, ajoutant que le PIB global devrait dépasser 100.000 milliards de yuans (12.715 milliards d’euros) en 2020.

Aucune donnée précise n’a été évoqué par le comité central fixant la croissance chinoise pour la période de ce 14ème plan. Cependant, la Chine va approfondir les réformes à tous les niveaux et laisser les forces du marché jouer un rôle décisif dans l’allocation des ressources, selon Xinhua.

Le développement de la Chine va s’appuyer sur la stratégie de « double circulation » évoquée pour la première fois en mai 2020 par Xi Jinping. Celle-ci combine la « circulation intérieure », soit le circuit production-distribution-consommation et l’innovation technologique, et la « circulation internationale », c’est à dire les ressources extérieures de la Chine.