La Chine devrait connaître une croissance économique moins forte en 2020, située autour de 6% contre 6% à 6,5% cette année.

Ce chiffre s’appuie sur la hausse des dépenses publiques d’infrastructures afin d’éviter un ralentissement plus marqué, ont expliqué à l’agence de presse, Reuters, des sources politiques.

Les dirigeants chinois s’efforcent de soutenir la croissance pour limiter le chômage, qui pourrait affecter la stabilité sociale du pays. Mais en parallèle, ils doivent éviter d’accroître l’endettement lié aux politiques de soutien dans différents secteurs : environnement, financier, bancaire…

L’objectif de croissance, qui sera officialisé lors de la session parlementaire annuelle au début du mois de mars 2020, a été approuvé lors de la conférence centrale sur l’activité économique qui s’est tenue la semaine dernière.

« Nous souhaitons maintenir l’année prochaine la croissance dans une fourchette raisonnable, soit autour de 6% », a déclaré l’une des sources à l’agence de presse, Reuters.

La presse chinoise a annoncé que la Chine entendait donner la priorité à la stabilité économique en 2020 en maintenant une politique budgétaire réactive et une politique monétaire prudente après une importante réunion de hauts dirigeants.

2020 sera une année déterminante pour Beijing qui s’était fixé pour objectif de doubler le produit intérieur brut (PIB) au cours de la décennie.

Une croissance économique de près de 6% l’an prochain devrait être suffisante pour atteindre cet objectif dans la mesure où l’économie devrait croître d’environ 6,2% cette année, ont expliqué les sources.