La sonde Chang’e-4 s’est posée le 3 janvier sur la face cachée de la Lune, devenant le premier engin spatial à atterrir en douceur sur la face inexplorée de la Lune qui n’est jamais visible depuis la Terre.

La sonde, dotée d’un atterrisseur et d’un rover, s’est posée dans la zone d’alunissage présélectionnée à 177,6 degrés de longitude est et 45,5 degrés de latitude sud sur la face cachée de la Lune à 10h26 (heure de Beijing), a annoncé l’Administration nationale de l’espace de Chine.

D’après le Centre de contrôle aérospatial de Beijing ce premier alunissage jamais réalisé d’un engin spatial sur la face cachée de la Lune est une réussite. En effet, contrairement à la face de la Lune la plus proche de la Terre, toujours tournée vers notre planète, aucune sonde ni aucun module d’exploration n’avait encore jamais touché le sol de l’autre côté.

La sonde Chang’e-4 a envoyé une photo de la surface lunaire au satellite Queqiao, en orbite autour de la Lune. D’après l’image, la face cachée est montagneuse et accidentée, parsemée de cratères, contrairement à la face visible qui possède de nombreuses surfaces planes pour se poser.

Un des défis majeurs sera de parvenir à communiquer avec le robot lunaire car la face cachée est orientée dans le sens opposé à la Terre, il n’y a donc pas de « ligne de mire » directe pour transmettre les signaux.