La Chine a annoncé des contre-mesures réciproques après la désignation par les Etats-Unis de six autres médias chinois comme « missions étrangères ».

Zhao Lijian, porte parole MAE

« L’action des Etats-Unis cible exclusivement les médias chinois », a assuré Zhao Lijian, ajoutant que « leur comportement était motivé par l’esprit de la guerre froide et les préjugés idéologiques ».

« En réponse, la Chine demande aux bureaux en Chine de l’American Broadcasting Company, du Los Angeles Times, de Minnesota Public Radio, du Bureau of National Affairs, de Newsweek et de Feature Story News de déclarer par écrit les informations concernant leur personnel, leurs finances, leurs activités et leurs biens immobiliers en Chine dans les sept jours calendaires à compter d’aujourd’hui », a déclaré Zhao Lijian, porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Ce dernier a déploré la politique américaine envers les médias chinois : « ces dernières années, le gouvernement américain a imposé des restrictions injustifiées aux médias chinois et à leur personnel aux Etats-Unis, a délibérément compliqué leur travail normal de reportage et les a soumis à une discrimination croissante et à une oppression pour des motifs politiques ».

Les Etats-Unis ont annoncé qu’ils étendraient leur tour de vis contre les médias chinois à six nouvelles organisations accusées d’être des organes de «propagande» de Chine.

« Cependant, la partie américaine, au mépris total de la demande légitime et raisonnable de la Chine et de son avertissement solennel, a insisté pour intensifier la répression politique et la stigmatisation des agences et du personnel des médias chinois », a déclaré Zhao Lijian.

Selon lui, « les mesures susmentionnées sont des mesures d’autodéfense légitimes et justifiées dans tous les sens », attestant que « la Chine est obligée de prendre en réponse à l’oppression déraisonnable que subissent les médias chinois aux Etats-Unis ».

« Ils ont gravement terni la réputation et l’image des médias chinois, affecté leurs activités normales aux Etats-Unis et perturbé les échanges interpersonnels et culturels entre les deux pays », a-t-il déclaré.

Pour Zhao Lijian, ces mesures contre les médias chinois soulignent qu’ils avaient « mis à nu l’hypocrisie du soi-disant défenseur de la liberté de la presse. »

La Chine exhorte les Etats-Unis à changer immédiatement de cap, à réparer les dégâts et à mettre fin à leur oppression politique et aux restrictions arbitraires imposées aux médias chinois, a réitéré Zhao Lijian.

« S’ils choisissent de poursuivre sur cette voie erronée, ils doivent s’attendre à des contre-mesures supplémentaires de la part de la Chine », a-t-il ajouté.