Le 13 novembre, plusieurs ambassades chinoises, incluant l’ambassade de Chine au Pakistan, ont ajusté leurs critères en matière de test pour le Covid-19 pour les voyageurs se rendant en Chine, n’exigeant plus qu’un seul test dans les 48 heures avant l’embarquement.

L’ambassade de Chine au Pakistan a demandé à tous les passagers se rendant en Chine depuis Islamabad de réaliser un test par acides nucléiques dans un centre de dépistage approuvé par le département local de la santé dans les 48 heures avant leur embarquement.

Ils devront également soumettre un rapport de test négatif avec un contenu vérifiable, selon une notification émise sur le compte officiel WeChat de l’ambassade et devenue effective depuis dimanche.

Auparavant, tous les passagers devaient passer deux tests par acides nucléiques dans les 48 heures avant leur embarquement. Les Pakistanais devaient réalisés des tests dans des institutions de dépistage différents avec des réactifs différents et dans un intervalle de temps de plus de 24 heures, selon une notification qui avait été émise en juin dernier par l’ambassade.

Ces ajustements surviennent à la suite de la publication par la Chine de 20 mesures optimisées dans le cadre du travail scientifique et précis de contrôle et de prévention épidémique. Selon ces mesures, les passagers se rendant en Chine n’ont besoin de fournir que les résultats négatifs d’un seul test par acides nucléiques dans les 48 heures avant leur embarquement au lieu de deux.

Lire aussi : La Chine instaure de nouvelles mesures anti-Covid

La notification de l’ambassade a indiqué que pour les passagers se rendant en Chine en passant par un pays tiers, le test par acides nucléiques peut être fait dans le lieu de départ ou le lieu de transit dans les 48 heures avant l’embarquement du vol vers la Chine.

Selon la notification, si les passagers ont déjà un code sanitaire du lieu d’origine, ils peuvent utiliser ce code dans la période de validité pour s’enregistrer au point de transfert. Il n’est pas nécessaire de faire un deuxième test et une deuxième demande au point de transfert. 

La notification annule également les exigences additionnelles pour les personnes qui ont des antécédents d’infection, sont des contacts proches de cas confirmés, présentent des symptômes suspects ou ont des résultats de tests inconcluants. Il est désormais possible de faire la demande d’un code sanitaire en se basant sur un test par acides nucléiques négatifs dans les 48 heures avant embarquement.

D’après le CIIE, de nombreuses ambassades chinoises, incluant celles aux Etats-Unis, à Singapour et au Canada, ont publié des notifications similaires pour ajuster les exigences en matière de test pour le Covid-19.