Une conduite de gaz a explosé vers 06h30 locales (00h30 heure belge) dans un quartier résidentiel de la ville de Shiyan, dans la province de Hubei, le 13 juin.

Le bilan de l’explosion de gaz qui a ravagé un complexe résidentiel dans le centre de la Chine est passé à 25 morts, selon les médias chinois, alors que les opérations de sauvetage se poursuivent.

Plusieurs bâtiments ont été endommagés et une centaine de personnes blessées dans l’explosion, qui a détruit le 13 juin matin un immeuble de deux étages et un marché très fréquenté où des commerçants et des habitants prenaient leur petit déjeuner, dans la ville de Shiyan, dans la province de Hubei.

Le bureau d’information de la province a indiqué le 14 juin que le nombre de morts était désormais de 25, soit plus du double du bilan précédent, selon l’agence de presse Chine nouvelle.

Des images diffusées sur les médias sociaux montrent des secouristes tentant de dégager les victimes des maisons effondrées. Environ 2.000 secouristes ont été déployés sur le site et 900 personnes ont été évacuées des bâtiments environnants qui menacent de s’effondrer, a indiqué la mairie.

L’explosion s’est produite dans un bâtiment qui abritait auparavant un fabricant de châssis de véhicules. Des survivants ont déclaré qu’une fuite gaz avait été suspectée après le déménagement de l’usine l’année dernière.

« En mars, des employés de la compagnie de gaz sont venus et m’ont demandé si je sentais une odeur de gaz », a déclaré un survivant au site internet local Health Times. « Après avoir posé quelques questions, ils sont simplement partis ».

Le comité de la sécurité au travail, du Conseil des Affaires d’Etat, a exhorté les ministères à assurer une production sûre de leurs employés. Il a également demandé aux secteurs clés et à d’autres entités de renforcer leur surveillance des risques et de créer un environnement «sûr et stable» pour le centenaire du Parti communiste chinois le 1er juillet.

Après la tragédie, les habitants de Shiyan se sont empressés de donner du sang pour aider les blessés. Le 15 juin dans l’après-midi, 1 289 personnes avaient donné du sang, ce qui, selon la ville, serait suffisant pour répondre aux besoins des cliniques locales.

Les accidents industriels sont relativement fréquents en Chine, en raison d’un mauvais respect des règles de sécurité et de la corruption au sein des services censés veiller à leur respect.

Cette explosion est intervenue après la mort de huit personnes suite à une fuite d’un produit toxique dans une usine chimique de Guiyang, dans le sud-ouest.