Immense star dans l’Empire du milieu, le chanteur Wu Yi Fan (Kris Wu) a été condamné pour viol et activités licencieuses, selon un jugement prononcé le 25 novembre.

Si le mouvement #MeToo est plutôt modeste en Chine, il a contribué à une plus grande liberté de parole des femmes victimes de violences. L’affaire Wu a d’ailleurs suscité un scandale dans toute la Chine. Un tribunal chinois a condamné Wu Yi Fan, chanteur et acteur de nationalité canadienne, à 13 ans de prison pour viol.

Lire aussi : La star Kris Wu arrêté pour soupçon de viol

Le tribunal populaire de l’arrondissement de Chaoyang à Beijing a prononcé la première sentence du procès. Ce dernier sera expulsé après avoir purgé sa peine de prison en Chine, selon le verdict.

De novembre à décembre 2020, Wu Yi Fan a violé trois femmes ivres dans sa résidence. Le 1er juillet 2018, il a organisé avec d’autres personnes des activités licencieuses avec deux autres femmes après avoir consommé de l’alcool bu dans sa résidence, selon le tribunal.

Lire aussi : Accusations de viol chez AlibabaAffaire classée contre un ancien employé d’Alibaba accusé d’agression sexuelle

Des responsables de l’ambassade du Canada à Beijing ont assisté au prononcé de la peine, a indiqué le tribunal. Kris Wu a également été condamné à une amende de 600 millions de yuans (environ 84,1 millions de dollars) pour évasion fiscale, ont souligné les autorités fiscales de Beijing.

Entre 2019 et 2020, la star a fraudé le fisc à hauteur de 95 millions de yuans en faisant de fausses déclarations et en dissimulant des revenus, et a accumulé des arriérés d’impôts de 84 millions de yuans par d’autres moyens, selon le bureau d’enquête du service fiscal municipal de Beijing.

De plus, il a été condamné à une amende de 345 millions de yuans pour avoir fait de fausses déclarations sur la nature de ses revenus, et de 42 millions de yuans pour avoir dissimulé des revenus par l’intermédiaire de sociétés affiliées chinoises et étrangères. Il a également été condamné à payer l’impôt en retard et à une amende pour retard de paiement, ont indiqué les autorités fiscales.

L’artiste de 32 ans a été précisément condamné à «11 ans et six mois d’emprisonnement pour viol», selon le tribunal, qui a ajouté qu’il «était aussi condamné à un emprisonnement d’un an et 10 mois pour le crime de réunion de personnes en vue de commettre l’adultère».

Canadien d’origine chinoise, Kris Wu est un ex-membre du groupe sino-sud-coréen EXO. Il avait quitté le groupe en 2014 pour se lancer dans une carrière en solo en tant qu’acteur, chanteur et mannequin. En 2021, il avait été accusé par une étudiante chinoise de 19 ans de l’avoir violée pendant un rendez-vous amoureux lorsqu’elle avait 17 ans.

Cette affaire a déclenché un scandale, des marques comme Louis Vuitton, Bulgari, L’Oréal et Porsche, dont il était l’ambassadeur, ont suspendu leur partenariat avec le chanteur. Par la suite, d’autres victimes avaient témoigné en ligne pour accuser l’équipe de Kris Wu de comportements prédateurs, notamment en les invitant à des soirées karaoké arrosées.

Ces accusations avaient fait émerger un début de mouvement #Metoo en Chine, mais ce dernier a stagné par la suite. D’ailleurs, craignant un mouvement de masse incontrôlé, les autorités avaient rapidement bloqué sur les réseaux sociaux les hashtags et les mots-clé se rapportant à des cas de harcèlement sexuel.