Le 24 novembre, Foxconn, le principal assembleur d’iPhone d’Apple en Chine, a déclaré qu’une « erreur technique » s’était produite lors du recrutement des nouveaux employés de son usine de Zhengzhou. La direction a présenté ses excuses aux travailleurs.

Des mouvements de contestation ont été provoqués par une accumulation de la frustration à l’égard des mesures ultra strictres pour limiter la propagation du COVID-19 et les informations selon lesquelles les salaires n’avaient pas été versés à la date prévue.

Lire aussi : Après la fuite de ses employés, Foxconn embauche en masse

Des hommes munis de bâtons ont brisé le 23 novembre des caméras de surveillance et des fenêtres dans l’immense campus de Foxconn à Zhengzhou. En effet, des travailleurs ont indiqué sur les réseaux sociaux avoir été informés que Foxconn comptait retarder le versement de primes. D’autres se sont plaints d’être obligés de partager des dortoirs avec des collègues testés positifs au COVID-19.

« Notre équipe a examiné la question et s’est rendue compte qu’une erreur technique s’était produite lors du processus de recrutement », a écrit Foxconn dans un communiqué, faisant référence à l’embauche de nouveaux employés. « Nous présentons nos excuses pur cette erreur du système informatique et nous garantissons que le salaire versé sera bien le même que celui convenu. »

Les manifestations les plus importantes avaient cessé le 24 novembre et l’entreprise était en discussions avec les employés participant à des rassemblements moins importants, a déclaré à l’agence de presse Reuters une source au sein de Foxconn au fait de la situation.

Selon cette source, Foxconn aurait trouvé des « accords préliminaires » avec les travailleurs afin de résoudre le conflit et de faire en sorte que la production continue le 24 novembre.

De son côté, la société Apple a déclaré avoir des employés sur place et que l’entreprise « travaillait étroitement avec Foxconn afin de faire en sorte que les préoccupations des travailleurs soient prises en compte ».

Les restrictions et le mécontentement ont affecté la production. Selon l’agence de presse Reuters, la production d’iPhone à l’usine de Zhengzhou pourrait chuter de 30% en novembre.