Selon Peter Ben Embarek, chef de la délégation de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), plus de 1 000 personnes étaient touchées dès décembre 2019 à Wuhan, «ce qui est un élément nouveau».

« La propagation du coronavirus à Wuhan en décembre 2019 était peut-être plus importante que ce qui a été initialement observé », selon Peter Ben Embarek, chef de la délégation de l’OMS chargé d’étudier les origines de la pandémie. Pour l’heure, « toutes les hypothèses sont sur la table », comme l’a souligné le directeur de l’OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus, et l’enquête n’a pas pu apporter de réponse exacte.

L’équipe des experts de l’OMS en charge de trouver les origines de la pandémie de Covid-19 a découvert plusieurs éléments allant dans ce sens, selon Peter Ben Embarek, cité par la chaîne américaine CNN le 15 février. «Le virus circulait largement à Wuhan en décembre, ce qui est un élément nouveau», affirme-t-il.

Des scientifiques chinois ont présenté à son équipe 174 cas de Covid-19 à Wuhan et dans ses alentours en décembre 2019, parmi lesquels 100 confirmés par des tests en laboratoire, et 74 par des diagnostics cliniques sur la base des symptômes des patients.

Ce chiffre pourrait indiquer que plus de 1 000 personnes ont été touchées par le Covid-19 en décembre 2019 à Wuhan, a estimé Peter Ben Embarek. «Nous n’avons pas encore effectué de modélisation depuis, mais nous savons que, approximativement, sur toute la population infectée, 15 % ont développé des formes graves, et la grande majorité des formes bénignes», a indiqué ce dernier.

L’expert a affirmé que grâce à un élargissement du matériel génétique étudié, la délégation de l’OMS a identifié pour la première fois 13 séquences génétiques différentes du coronavirus sur des prélèvements de décembre 2019.

Cette méthode est appliquée plus largement, et pourrait donner plus d’informations sur la chronologie de l’épidémie et ses origines géographiques. «Certains sont liés aux marchés», a souligné Peter Ben Embarek, alors que le marché Huanan de Wuhan est le premier foyer connu de l’épidémie. «D’autres ne sont pas liés aux marchés», a admit le scientifique.

Peter Ben Embarek a refusé, pour l’heure, à tirer des conclusions de la présence de 13 formes différentes du virus à Wuhan dès le mois de décembre 2019. Mais pour Edward Holmes, virologiste à l’université de Sydney interrogé par CNN, «il est possible que le virus ait circulé pendant plus longtemps que [le mois de décembre seulement]».

L’expert a affirmé que sa délégation a pu rencontrer le premier cas connu de Covid-19 en Chine, un homme d’une quarantaine d’années qui n’avait pas voyagé avant de tomber malade. «Il n’a pas de lien avec les marchés», a assuré Peter Ben Embarek.

Le 13 février, les Etats-Unis et les experts de l’OMS ont fait pression sur la Chine pour qu’elle fournisse davantage de données, alors que l’enquête de l’OMS à Wuhan s’est achevée sans conclusions définitives. «Nous voulons plus de données. Nous avons demandé plus de données», a déclaré Peter Ben Embarek dans un entretien avec l’AFP.

«Il y a un ensemble de frustrations mais aussi d’attentes réalistes quant à ce qui est faisable dans un délai donné», a ajouté ce dernier, qui espère que les données réclamées seront fournies afin d’aller plus loin.