D’après les récentes données du ministère des affaires civiles, le nombre de couples mariés au premier trimestre de cette année a chuté de 5,7% d’une année sur l’autre à moins de 3,1 millions. Le nombre de mariages nouvellement enregistrés a baissé de 29,54% par rapport à 2013.

Cette situation s’explique pour Lu Jiehua, professeur de sociologie à l’Université de Beijing, qui a assuré qu’«avec le développement économique et social en cours, les différentes générations perçoivent le mariage différemment».

«Le mariage tardif et le célibat ne sont pas inhabituels dans la population née dans les années 1980 ou 1990, car le mariage n’est plus le seul choix de vie dans une société qui devient de plus en plus tolérante», a indiqué ce dernier.

Interrogé par Le Quotidien du peuple, plusieurs jeunes ont expliqué que les heures supplémentaires, la compétition intense, les difficultés à se loger, sont certaines des raisons expliquant le refus du mariage.

Une jeune femme a expliqué que «le mariage va augmenter les coûts de la vie avec une courbe de croissance consécutive, sans parler du coût énorme d’avoir un enfant -et les couples mariés veulent généralement des bébés».

Zhai Zhenwu, professeur à l’École des sciences sociales et de démographie de l’Université Renmin de Chine, a expliqué que la baisse des taux de natalité, l’enseignement supérieur et l’urbanisation ont fait baisser le taux de mariage.

Le taux de natalité n’a cessé de baisser depuis 1990. Par exemple, il a chuté à 16,75% en 1997 contre 21,06% en 1990. L’accès à l’enseignement supérieur chez les jeunes affecte aussi l’âge moyen du mariage.

Des experts ont considéré que l’importance de la migration d’urbanisation a un impact négatif sur le taux de mariage entraînant par ricochet un faible taux de natalité et une restructuration démographique de la Chine.

De nombreux experts conseillent à la Chine de prolonger les congés matrimoniaux et de maternité, de réduire les taxes sur les unités familiales et de stabiliser les prix des logements dans les villes de premier rang pour les aider à se marier.

Baisse inquiétante du nombre de mariage