L’économie maritime du pays a connu des progrès stables ces derniers mois. D’ailleurs, le produit océanique brut du a augmenté de 6,8% en glissement annuel pour approcher les 6.000 milliards de yuans (805 milliards d’euros ) au cours des trois premiers trimestres.

D’après le ministère des Ressources naturelles, les principales entreprises maritimes suivies par le gouvernement ont affiché une forte croissance de leurs bénéfices, rapportant une hausse de leurs profits combinés de 89% sur un an de janvier à septembre 2018.

De même, les nouvelles industries maritimes ont maintenu « une croissance durable et rapide ». En effet, les revenus commerciaux de l’industrie de la médecine maritime et des produits biologiques marins et ceux du secteur des énergies renouvelables maritimes ont respectivement augmenté de 9,2% et de 6,5%.

A ces bonnes données, le ministère fait état d’une évolution de 51% des capacités installées d’éoliennes offshore du pays, par rapport à 2017 pour atteindre 3,05 millions de kilowatts au cours des trois premiers trimestres.

De même, la demande intérieure en gaz naturel s’est accrue. La production de gaz naturel offshore a augmenté de 9% en glissement annuel pour totaliser 11,3 milliards de mètres cubes. A contrario, la production de pétrole brut a diminué de 4,5% pour s’établir à 35,4 millions de tonnes.

Ce PIB maritime sert d’après le rapport de WWF, du Global Change Institute de l’Université du Queensland et du Boston Consulting Group a montré la valeur financière des océans et leurs services au pays. Ainsi, le rapport intitulé “Raviver l’économie des océans” explique comment la valeur des mers et océans peuvent servir les intérêts économiques et financier des pays.